Parfois une photo vaut mieux qu’un long discours…

Après des mois d’aller-retour avec les différentes instances (et il y en a beaucoup), voici en avant première ce que sera le léger repérage de notre petit domaine.. Façon hollywood, ça en jette, non ?!!

 

1er-avril

Je suppose que vous aviez deviné que c’est un gros poisson d’avril !!!

26307_101649046538053_939344_n

Illustré par une de mes toiles de ma vie d’avant les vignes..

Le vin du futur, Ange ou démon ?

Telle est la question posée, en version raccourcie,  pour ces #VdV 64, présidé par Doc Adn. La version longue est visible là.. Je crois que j’y répondrai par une autre question : pourquoi retrouve-t’on si souvent dans le petit monde du vin une vision si manichéenne ?

photographie-noir-blanc-architecture-ville-paysage-urbain-illustration-14
En toute chose il y a du bon et du moins bon, mais avec plein de nuances entre les deux, comme un arc-en-ciel. D’ailleurs le blanc n’est-il pas la réfraction de toutes les couleurs et le noir leur absorption ? Ce ne sont donc pas des couleurs en soi..

Je n’aime pas vraiment les visions manichéennes, si définitives, sures d’elles.. Pas de place pour le doute, pour les questions, pour les discussions constructives, pour les échanges au final !

Pour nous, le vin se fait avec de la passion, du temps, de la réflexion, du travail, de la modestie et beaucoup de conviction. On met dans son vin beaucoup de soi, inconsciemment ou pas. Un des plus jolis compliments que j’ai eu, enfin, celui qui m’a le plus touché est " Tes vins sont aussi gais que toi !"

coeur-schiste-de-presNous avons un terroir superbe à Cabrières, avec des schistes gréseux datant de Mathusalem (au moins, si ce n’est plus !). Cette terre donne des vins avec une belle fraicheur, un côté mentholé pour certains et une magnifique minéralité, presque salinité pour d’autres. C’est elle qui donne le là, elle qui fait chanter les raisins.. Mais c’est nous qui décidons de faire un tri si minutieux qu’aucun morceau de rafle ne rentre dans les cuves, tel que je l’ai senti  dès le début, sans savoir pourquoi..
Nous qui soignons la vigne, enlevons les bras morts, faisant "souche-nette" à chaque moment de taille. Nous aussi qui choisissons le nombre de traitements à minima chaque année. Et tout ça n’a rien de manichéen !

Je suis convaincue que chaque vigneron, qu’il soit en bio, bio-dynamie, en lutte raisonnée ou pas, fait ce qui lui semble le mieux.. Je parle ici des artisans du vin. Et c’est comme ça depuis très longtemps et ça continuera sans doute comme ça.

Lache-moi-la-grappeQu’on utilise un tracteur, un cheval, des plantes ou du soufre et cuivre, ce n’est qu’un éternel recommencement.. Voir que des chevaux dans les vignes sont perçus comme le dernier des progrès est quelque peu..décalé, mais tellement beau et écologique. Un retour en arrière en quelque sorte..
Les anciens qui ont vu arriver les tracteurs dans les vignes ont sans doute été soulagés à leur époque. Tout comme ils l’ont malheureusement probablement été quand les pesticides et autres désherbants sont arrivés..

Il y a des choses à changer, pour la terre, sa vie, son érosion, mais chacun a son propre rythme. Et je le respecte. Personne n’a la science infuse, ni les vignerons, ni les dégustateurs, ni les cavistes, ni les sommeliers, ni les blogueurs..

Les façons de faire changeront probablement ou peut-être pas..  Mais je pense que si, la génotique, les soins par les plantes, la symbiose des plantes et de la vigne sont des pistes à suivre..
Quand les raisins sont tirés, il faut les boire et ça, il n’y a pas de raison que cela change !

Bref, pour moi, Il n’y a pas un vin du futur, mais des vins !! Et ils ne seront ni moins bons, ni meilleurs, ils seront au goût de ceux à qui ils feront plaisir et c’est bien ça qui compte au final, non ?

La mise en bouteille, c’est mieux que le Sudoku..

Comme disait Jean ce matin ! Tellement de choses à ne pas oublier, à compter et re-compter, vérifier et re-vérifier.. qu’à la fin on ne sait plus et le lendemain on se surprend à vérifier si l’on a bien mis ses chaussettes !!

Tout ça pour dire qu’hier, nous avons fait notre mise en bouteilles.. Une par an et toujours un sacré stress et aussi un réel bonheur.
Parce que nous la faisons avec des amis qui viennent toujours avec un large sourire en bandoulière qui nous rassure et nous transmet de la joie simple.
DSC03515Avec un camion d’embouteillage dont le chauffeur et technicien, Daniel, est un as de la tranquillité et du "no stress" (ce qui compense largement avec les stresseurs en chef !). Même quand le compresseur du camion nous a lâché en plein milieu de la journée, même quand les cellules ne voulaient pas lire certaines de nos étiquettes. Il est resté zen, enfin presque !
Un grand merci à Benoit pour le prêt de son compresseur qui nous a sauvé la mise – au propre et au figuré !) à Doro, Jacquot, Pat, Daniel, Christian, Philou et son pote, Laurence et Myriam, Katie, Beth et André qui font que je suis heureuse de marquer sur toutes nos étiquettes "mis en bouteille par Véro et Jean Attard et leurs amis" !

Je peux maintenant passer aux présentations de nos nouveaux petits.. Roulements de tambour.. Tadaaaaaaaamm !!

Pic-vissou-r-et-b-ret Tout d’abord notre tout premier blanc, issu de la parcelle que nous avons planté en 2011, dont nous avons choyé les petits plants depuis leur naissance, est enfin en bouteille !!
Beaucoup d’émotions, c’est notre premier vin "tout-nous" ! Nous avons préparé la parcelle, enlevé les grosses pierres, planté des petits plants. Nous les avons arrosé quand il faisait trop sec, les avons ébourgeonnés, je leur ai enlevé des grappes en trop l’année dernière pour ne pas qu’ils se fatiguent trop leur première année de production..Evidemment, du coup nous avons peu de bouteilles, moins de 300..
Nous l’avons appelé Pic de Vissou, comme son homonyme rouge, dont il devient le petit frère. Assemblage sur parcelle de vermentino, roussanne, grenache blanc et viognier.
Assurément (et modestement) un joli blanc..

 

 

tethys-ret
Notre deuxième nouveauté est une cuvée exceptionnelle, Téthys. Exceptionnelle car elle est, comme je l’ai marqué sur l’étiquette "La cerise sur le gâteau de cette année 2012. La jonction du travail de vigneron et de ses vignes"..

Une surprise peut-être non reproductible, seul le futur nous le dira. A année difficile, mais exceptionnelle, résultats idoines !
Tout comme pour Pic de Vissou blanc, cette cuvée est confidentielle, à peine moins de 300 bouteilles..

Un vin avec lequel nous sommes "tombés en amour" comme disent nos cousins québécois, au point de garder le nez sur la cuve pour en sentir les effluves durant sa période de cuvaison !
 
 

Et enfin nousrose-atout-bam-ret retrouvons nos cuvées habituelles, le rosé Coulée douce, toujours aussi fringant et gouleyant.

Notre Atout Pic, aussi gourmand qu’à l’accoutumée.

Et enfin notre Bouteilles à la mer, toujours un peu plus sérieux, mais avec toujours, comme nos autres cuvées, cette petite fraicheur mentholée et parfois saline que certains appellent minéralité, qui caractérise nos vins et les sols de Cabrières.

Ces cuvées sont, bien sûr, maintenant disponibles. Certains de nos petits vont partir dès le début de semaine, certains dans les alpes, d’autres à Paris et d’autres encore… en République Tchèque !

 
 

famille-vin2013-14-ret

Intermède ludique = Interlude…

Et voilà bien une de ces drôles de surprise que vous réserve les réseaux sociaux.. Construire une chaine ! Non non, pas une chaine de "si-vous-ne-faites-pas-si-vous-ne-gagnerez-pas-le-prix-du-schmilmilimiliblick", mais une chaine plutôt sympa : le Liebster Award !! L’important, si j’ai bien compris, étant de participer..

Pour être tagué éligible à ce dernier, il faut :

-ob_57acb8_featured-liebster-award-300x175 Écrire 11 choses sur soi.
- Répondre aux 11 questions de la personne qui vous a nominée.
- Taguer 11 blogs qui comptent moins de 200 abonnés et leur poser 11 questions.
- Mettre le lien vers leurs blogs sur l’article.
- Les tenir au courant de leur nomination.
- Informer la personne qui vous a nominée que vous avez rempli votre tâche.

Tout comme Doc Adn, qui m’a demandé de participer, je vous laisse découvrir les autres détails de cette autre façon de faire connaissance directement chez Tom qui l’a désigné

Écrire 11 choses sur soi.

Tudjuuuu comme dirait Prunelle !!

- Je suis fan de Gaston Lagaffe depuis…
- J’aime faire des balades en moto et les voyages
- J’aime cuisiner
- Je suis fainéante et donc organisée (pour les vendanges, il vaut mieux)
- Je ne compte pas mes heures de travail (ceci pour contre-balancer la phrase du dessus )
- Je chante souvent et pas que sous la douche
- Je ne suis jamais de mauvaise humeur
- Je suis geekette (mais un tout petit peu !)
- Je n’aime pas les navets, sauf ceux de Pardaillan (poke Doc ;) )
- Je suis addicte au chocolat noir de préférence
- J’adore mon métier

Répondre aux 11 questions de la personne qui vous a nominée :

1. Si internet n’existait pas, tu ferais quoi actuellement, au lieu de répondre à cette question débile ?
Bonne question, suivante ?

2. Tu as fais combien de fautes au code ?
Lequel ? Je l’ai passé deux fois, une fois pour le permis voiture il y a tellement longtemps que je ne me souviens plus et une autre fois pour le permis moto : 3 fautes

3. Est-ce que la vendange entière t’importe, quand tu goûtes un vin qui sent le cul de poney ?
Non, depuis que je suis tombée de cheval, je n’aime pas le poney !

4. Le pire vin que tu as dû avaler, sans moufter, car le vigneron, son agent, sa femme, son meilleur client, était largement plus costaud que toi ?
Je ne me souviens plus du nom.. Ce que je n’ai pas aimé, je l’oublie aussi sec !

5. Tu as eu combien en anglais au bac ?
Ohhh surement une bonne note.. Mais depuis j’ai fait beaucoup de progrès, surtout en conversation (ce que l’on n’apprend pas à l’école)

6. Quel est le gros blockbuster, avec les voix françaises de Tom Hanks et Robert de Niro, que tu as vu 5 fois en 3D, dont tu ne te vanteras jamais pour lever charmer une bombasse/un intello plus sexy que BHL en "Master de parcours visuel" qui ne jure que par les films de Theo Angelopoulos ?!
C’est quoi un blockbuster ? ;)  Sinon, le plus intello des films, c’est "Le cuirassé Potemkin en v.o. sous-titré en grec, évidemment, je n’ai compris (c’est assez intello-blockbuster ?) :D

7. Quel est le seul plat que tu peux manger même froid ?
Le poulet rôti, ça tombe bien !

8. T’es plutôt Godspeed you Black Emperor ou Dédé Verchuren ?
Heu… entre les deux il y a aussi plein d’autres musiques chouettes !

9. Un livre un vin, une chanson pour ta dernière journée avant de devenir sourd, aveugle, perdre l’odorat et le goût ?
Un livre : Le lièvre de Vatanen (Arto Paasilinna) ; un vin : Téthys, la cuvée haut de gamme que nous allons mettre en bouteille fin mars, un vrai cadeau de nos vignes et notre travail ; une chanson : Creep de Radiohead, pour moi la plus belle chanson d’amour

10. Viande ou poisson ?
Il faut vraiment choisir ? Alors les deux !

11. Et sinon, ça va bien ?!!
Oui, ouffff c’est la dernière question !!

Les 11 blogs que je désigne ( les pauvres !)  :

1. Le blog d’Abistodenas, parce que j’aime bien David et ses écrits
2. La solitude du chorizo Eugénie a été la première "inconnue" à parler d’un de nos vins en accord avec une superbe recette, c’est ma façon de la remercier (je ne suis pas sure qu’elle apprécie..)
3. La vérité du verre, Benoit sera content de faire connaitre son blog plein de bons conseils pratiques pour les blogueurs
4. Olivier, notre magicien d’Oz ne peut qu’être de la partie aussi, il gagne vraiment a être connu,
5. Adrien, tout jeune et tellement plein d’idées, d’énergie de gentillesse aussi, vous voulez d’autres bonnes recettes c’est dans son Monde culin’Air
6. Un blog qui carbure, qui plus est avec un duo au volant, j’ai nommé Greta Garbure
7. Une amie très chère et consoeur vigneronne ne devait pas manquer dans ce palmarès, ce sera donc Iris et son Domaine de Lisson
8. un premier caviste, sympathique comme tout et qui vend nos vins "A l’ombre d’un bouchon", j’ai nommé Arthur
9. Philippe, un autre caviste sympathique qui officie "Au lieu du vin", sa cave éponyme
10. Avoir un meilleur sommelier d’europe dans cette liste, qui plus est un ami, c’est un joli plus, avec un joli nom de blog Vinscoeurs
11. Il manque sans doute un vigneron.. Et si Nicolas nous rejoignait ? Reignac, de la vigne au vin

Mes 11 questions :

1. Plutôt rouge ou plutôt blanc ? (question hautement manichéenne ;) )
2. Ton plus drôle souvenir de dégustation, c’est ?
3. Ta sculpture préférée, "le penseur" de Rodin ou "la petite chatelaine" de Camille Claudel ?
4. Le nouveau verre à dégustation spécifique aux vins du languedoc, ça te parle ?
5. Dégustations de vin : à l’aveugle ou pas ?
6. Les vins vegan, avec une bonne côte de boeuf, ça te dit ?
7. De l’importance de l’épilation des cactus : pince à épiler ou épilateur électrique ?
8. Il fait soleil, tu vas travailler en tongs ?
9. Un livre que tu lirais d’une traite : Da Vinci Code ou IQ 84 de Haruki Murakami ?
10. Ta recette préférée de toutes ?
11. Et sinon, tu danses ?!!

Et voilà Doc, merci de ta patience !!

Journée internationale des Droits des Femmes..

    Et non pas journée des femmes ! La différence est de taille dans beaucoup de pays.. Je ne suis pas féministe et ne l’ai jamais été, simplement parce que je me refuse à porter les bouteilles de gaz, c’est bien trop lourd ! C’est une image, bien sûr, mais qui me revient toujours quand on parle de féminisme, point de vue musculature, je n’ai pas la même qu’un homme, c’est tellement évident !

6a0120a5a88f9d970b014e86897df7970d-pi Ce slogan n’est vraiment pas pour moi.. enfin, le slogan si, mais pas la photo ! Je ne suis pas en sucre et j’ai fait pas mal de gros bricolage dans la maison, mais il y a des images, des mises en concurrence que je n’aime pas particulièrement.

Evidemment que nous pouvons faire beaucoup de choses, mais a-t-on besoin de le revendiquer ? Je ne le pense pas, il y a bien d’autres fronts sur lesquels se battre encore, même (et presque surtout) au 21 ème siècle !!
Je vous en parlerai un peu plus loin dans ce billet..

Vigneronne, voilà un métier qui, malgré le sexisme ancestral, est tout sauf sexiste dans les faits ! Les travaux sont, pour la plupart "ambidextre" si je puis dire, les mains correspondant aux deux sexes. Il y a quelques manipulations qui demandent de la force physique, mais, sauf pour le pressoir à cliquets, une femme en pleine forme peut les assumer.
Et du coup, ça rend difficile (je parle pour moi) les clivages que certains font. Enfin, certaines surtout, bizarrement. Style "vin des femmes", "vin pour les femmes".
D’ailleurs, pourquoi les hommes ne le font-ils pas ? " Des vins d’hommes, pour les hommes".. "Vin des hommes" ça sonne moins bien ?!

Comprenons-nous bien, j’adore les soirées/journées entre copines, j’adore les "terrasses-bla-bla", j’adore rigoler entre filles, mais je n’ai pas besoin d’excuse ou de vecteur pour ça. L’amitié est le moteur principal de ce genre de moment. Tout comme les soirées où les différences entre les filles et les garçons les animent encore plus !
Je comprends aussi que l’on cherche à se démarquer, trouver de "nouveaux" concepts pour capter une nouvelle clientèle, mais ça ne tombe pas très bien avec le vin. Parce que le vin, justement, dès même avant sa naissance, dans les vignes, il aime toutes les mains : calleuses, cagneuses, douces ou fortes. Notre vin, nos vins, mes vins ne sont pas sexistes et je voudrais juste que chacun se régale avec, le sexe n’a rien à voir là.. Ça, c’est pour le côté "c’est la journée de la femme".

Venons-en maintenant à la vraie raison de cette "Journée Internationale des Droits des Femmes", aux vraies raisons devrais-je dire tellement il y en a.. Les femmes ont dû se battre et se battent encore dans tous de nombreux pays :

depuis-le-debut-du-xxeme-siecle-les-femmes           73452186

fr3aquitaine2013  1_602220_1_34

femme Rien que ce petit tour en image le montre, la femme, avenir de l’homme ??
Oui, pour faire des enfants, mais pour le reste, la femme est toujours sous le joug de sociétés patriarcales..
Pourquoi les différences de salaires dont j’entends parler depuis mon enfance sont toujours réelles ? J’ai toujours entendu les gens (pas que des femmes) s’en désoler et ceci aussi au niveau de l’état.. Cette année encore !! Hypocrisie ? Comme un iceberg oui..

Bref, les femmes espèrent toujours, se battent toujours pas pour l’égalité des sexes selon le point de vue des féministes, mais pour que cesse une telle inégalité de vie..
Quand des petites filles ne peuvent encore avoir accès à l’école, quand des femme sont lapidées pour avoir été violées, quand des femmes ont besoin de l’autorisation de leur mari pour retirer de l’argent sur leur (à elles) compte en banque ou sont interdites de conduire, quand des cadres doivent prouver qu’elles sont aussi performantes que leurs homologues masculins en travaillant plus dur, alors oui, la Journée internationale des droits des femmes à toujours lieu d’être et les femmes se doivent d’avoir de la mémoire pour leurs aînées. Il me semble tout au moins..

Et peut-être qu’un jour, qui sait.. elles n’auront plus besoin de manifester..82769479_o

#VdV 63 : Eloge de la patience, la valse à deux temps..

-"Dis papa, on est bientôt arrivé ? hein, dis on est bientôt arrivé ?"
- "On n’a jamais été aussi près"  Aussi près devenant cyprès, donnant "quel arbre vois-tu ?" ..etc, par associations d’idées, le papa emmène loin de l’impatience son enfant.. Ce papa-là est vigneron alors la patience, il en connait un bout !

Notre présidente des 63ème Vendredi du Vin , Maïlys, nous propose comme sujet la patience.. Alors je vais vous dire : avant, j’étais patiente, mais ça, c’était avant ! Parce que maintenant, je suis patiente, vraiment patiente..

DSC_0344Parce qu’il y a le temps, celui de tout le monde, celui qui file vite, qui fait que tous les deux jours on est dimanche. Et il y a le temps des vignes. Celui qui bat au rythme des pieds de vignes, au rythme de ce que l’on peut faire en un temps manuel..
Un temps où les mains sont les aiguilles de cette horloge.

Penchée sur les pieds de vigne, le sécateur électrique main droite, main gauche dans le dos (un ami a vu son index diminuer d’une demie phalange il y a 3 semaines), musique en marche, je chante. Faux mais je chante ! Pas de voisin à qui je casse les oreilles, je peux m’en donner à coeur joie !
Après une heure à écouter les bruits de la nature, je profite de ma solitude, pleine, entière, sereine, au rythme de la taille, un courson après l’autre. J’avance, tout en laissant vagabonder mon esprit ou en chantant. 4 secondes par pied, 6 maximum, ça parait rapide dit comme ça. Mais le temps de la vigne, c’est rangée après rangée, parcelle après parcelle..
Ce temps-là, où nous faisons tout à la main, est un temps dur pour le corps mais un temps de bonheur pour la tête. Entre terre et ciel, libre, tout simplement !
La patience ouvre sur cette liberté-là..

Dans ce métier, il y a aussi la patience d’après vigne, la patience du vin. Cette patience-là, c’est la même que celle d’un parent attentifIMG_1802 à ses enfants.
Une fois que le raisin devient jus, commence pour lui une autre vie : embryon de vin, bébévin puis adovin pour finir aduvin puis pépévin et parfois même aïeuvin !!

Ces passages d’un âge à l’autre, nous les accompagnons en douceur, un pigeage par-ci, un remontage par là.. Il fait froid ? Voilà que la syrah nous fait de l’apnée juvénile ! La pression atmosphérique change ? Voilà que le cinsault boude..
Et que dire de leurs changements une fois en bouteille.. Nous patientons souvent avant de vous les présenter. Et chaque année l’on se dit que les salons sont trop tôt. Que nos vins ne sont pas prêts pour les demandes d’échantillons pour les guides et autres présentations officielles, tout jeunots qu’ils sont ! Souvent nous patientons, parfois un an ou deux avant de vous les confier..

Car tout comme les enfants, ils quittent le nid et vivent leurs propres vies, et là, c’est à vous de prendre la suite..
À vous d’être patients, de vous dire qu’un vin peut être mal réveillé, mal luné parfois. À vous de lui donner confiance en le mettant dans de bonnes conditions, à bonne température, de lui laisser le temps de s’ouvrir. Il vous en sera reconnaissant en donnant le meilleur de lui-même, en s’ouvrant de minute en minute, d’heure en heure. Et, si vous êtes seul à vous en régaler, il vous attendra chaque jour*, patiemment !
*et ce pendant 6 jours au moins

Un autre Off, Hors pistes..

Comme je vous l’ai écrit il y a peu, Montpellier accueille en ce début d’année, deux salons d’importance internationale, Millésime Bio le mois dernier et Vinisud ce mois-ci. Encore plus grand car plus polyvalent, Vinisud accueille des vignerons de toutes "obédiences", entendez par là, bios, bios +, culture raisonnée ou pas. Mais aussi des fabricants de matériel viti-vinicoles (tracteurs, cuves..etc..)

horspisteEt tout comme le salon de janvier, celui-ci est hors de portée de notre bourse.. Nous refaisons donc l’expérience d’un off, nommé Hors Pistes, à destination des pros de la filière, dont c’est la 4ème édition. Nous nous ajoutons à une liste de jolis domaines de France.

Il aura aussi lieu dans une salle de l’hôtel de l’aéroport, tout à côté du parc des expositions. Tout comme le précédent,  il est créé par des vigneronnes pour des vignerons, l’entré est gratuite et le repas partagé entre les exposants (qui amènent chacun quelque chose) et les visiteurs.

Il a lieu le 25 février, de 10h à 18h. Une seule journée donc pour venir nous voir.. Les autres jours, nous serons dans Vinisud voir d’autres amis vignerons.

So, as last month during Millésime Bio, we’ll do an Off during Vinisud this month. On the 25th of february, in the same place, at the Airport’s hotel, but with differents winemakers. We’ve been added to an existant list, and this off  is named "Hors Pistes". This is the 4th edition. So, if you are coming to Vinisud, you’re very welcomed  Hors Pistes !