La mise en bouteille, c’est mieux que le Sudoku..

Comme disait Jean ce matin ! Tellement de choses à ne pas oublier, à compter et re-compter, vérifier et re-vérifier.. qu’à la fin on ne sait plus et le lendemain on se surprend à vérifier si l’on a bien mis ses chaussettes !!

Tout ça pour dire qu’hier, nous avons fait notre mise en bouteilles.. Une par an et toujours un sacré stress et aussi un réel bonheur.
Parce que nous la faisons avec des amis qui viennent toujours avec un large sourire en bandoulière qui nous rassure et nous transmet de la joie simple.
DSC03515Avec un camion d’embouteillage dont le chauffeur et technicien, Daniel, est un as de la tranquillité et du « no stress » (ce qui compense largement avec les stresseurs en chef !). Même quand le compresseur du camion nous a lâché en plein milieu de la journée, même quand les cellules ne voulaient pas lire certaines de nos étiquettes. Il est resté zen, enfin presque !
Un grand merci à Benoit pour le prêt de son compresseur qui nous a sauvé la mise – au propre et au figuré !) à Doro, Jacquot, Pat, Daniel, Christian, Philou et son pote, Laurence et Myriam, Katie, Beth et André qui font que je suis heureuse de marquer sur toutes nos étiquettes « mis en bouteille par Véro et Jean Attard et leurs amis » !

Je peux maintenant passer aux présentations de nos nouveaux petits.. Roulements de tambour.. Tadaaaaaaaamm !!

Pic-vissou-r-et-b-ret Tout d’abord notre tout premier blanc, issu de la parcelle que nous avons planté en 2011, dont nous avons choyé les petits plants depuis leur naissance, est enfin en bouteille !!
Beaucoup d’émotions, c’est notre premier vin « tout-nous » ! Nous avons préparé la parcelle, enlevé les grosses pierres, planté des petits plants. Nous les avons arrosé quand il faisait trop sec, les avons ébourgeonnés, je leur ai enlevé des grappes en trop l’année dernière pour ne pas qu’ils se fatiguent trop leur première année de production..Evidemment, du coup nous avons peu de bouteilles, moins de 300..
Nous l’avons appelé Pic de Vissou, comme son homonyme rouge, dont il devient le petit frère. Assemblage sur parcelle de vermentino, roussanne, grenache blanc et viognier.
Assurément (et modestement) un joli blanc..

tethys-ret
Notre deuxième nouveauté est une cuvée exceptionnelle, Téthys. Exceptionnelle car elle est, comme je l’ai marqué sur l’étiquette « La cerise sur le gâteau de cette année 2012. La jonction du travail de vigneron et de ses vignes« ..

Une surprise peut-être non reproductible, seul le futur nous le dira. A année difficile, mais exceptionnelle, résultats idoines !
Tout comme pour Pic de Vissou blanc, cette cuvée est confidentielle, à peine moins de 300 bouteilles..

Un vin avec lequel nous sommes « tombés en amour » comme disent nos cousins québécois, au point de garder le nez sur la cuve pour en sentir les effluves durant sa période de cuvaison !

Et enfin nousrose-atout-bam-ret retrouvons nos cuvées habituelles, le rosé Coulée douce, toujours aussi fringant et gouleyant.

Notre Atout Pic, aussi gourmand qu’à l’accoutumée.

Et enfin notre Bouteilles à la mer, toujours un peu plus sérieux, mais avec toujours, comme nos autres cuvées, cette petite fraicheur mentholée et parfois saline que certains appellent minéralité, qui caractérise nos vins et les sols de Cabrières.

Ces cuvées sont, bien sûr, maintenant disponibles. Certains de nos petits vont partir dès le début de semaine, certains dans les alpes, d’autres à Paris et d’autres encore… en République Tchèque !

famille-vin2013-14-ret

Un autre Off, Hors pistes..

Comme je vous l’ai écrit il y a peu, Montpellier accueille en ce début d’année, deux salons d’importance internationale, Millésime Bio le mois dernier et Vinisud ce mois-ci. Encore plus grand car plus polyvalent, Vinisud accueille des vignerons de toutes « obédiences », entendez par là, bios, bios +, culture raisonnée ou pas. Mais aussi des fabricants de matériel viti-vinicoles (tracteurs, cuves..etc..)

horspisteEt tout comme le salon de janvier, celui-ci est hors de portée de notre bourse.. Nous refaisons donc l’expérience d’un off, nommé Hors Pistes, à destination des pros de la filière, dont c’est la 4ème édition. Nous nous ajoutons à une liste de jolis domaines de France.

Il aura aussi lieu dans une salle de l’hôtel de l’aéroport, tout à côté du parc des expositions. Tout comme le précédent,  il est créé par des vigneronnes pour des vignerons, l’entré est gratuite et le repas partagé entre les exposants (qui amènent chacun quelque chose) et les visiteurs.

Il a lieu le 25 février, de 10h à 18h. Une seule journée donc pour venir nous voir.. Les autres jours, nous serons dans Vinisud voir d’autres amis vignerons.

So, as last month during Millésime Bio, we’ll do an Off during Vinisud this month. On the 25th of february, in the same place, at the Airport’s hotel, but with differents winemakers. We’ve been added to an existant list, and this off  is named « Hors Pistes ». This is the 4th edition. So, if you are coming to Vinisud, you’re very welcomed  Hors Pistes !

Vendredi du vin #62 : le vin découverte..

Un thème large n’est pas forcément facile à appréhender, mais en même temps il peut ouvrir de géantes perspectives, tout comme une année neuve.. Changer un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout ? Et quel vin pour effeuiller les 12 pétales de cette marguerite ?

Je vous rappelle le thème que j’ai eu le plaisir de donner à ces VdV #62 : LE vin de votre année 2014. Qu’il accompagne des changements, soit le compagnon fidèle de la routine, vous console parfois ou vous booste, quel sera-t-il ?

Il y a quelques jours, je suis allée sur un petit salon, rencontrer des vignerons et déguster leurs vins. Plus précisément je Photo3068voulais rencontrer la femme d’un vigneron avec qui des affinités se sont créées via les réseaux sociaux. Béatrice est art-thérapeute, un métNatural-Mysticier que j’aurais aimé épouser, mais qui n’existait pas « de mon temps » !
Toute en délicatesse et discrétion, elle est mariée avec un vigneron au physique et la faconde de 3ème de mêlée et j’étais curieuse de goûter leurs vins.

Me voilà donc devant leur stand, le verre à la main. Avec, à mes côtés, un dégustateur bien meilleur que moi puisque caviste en ligne. Guilhem nous verse son premier vin, tout en disant, au moment où j’allais lui demander, « alors, quel(s) cépage(s) ??
Regards hésitants.. Tout ce que j’ai pu en déduire, c’est que c’est un cépage que nous n’avons pas dans notre petit domaine ! Effectivement, c’était un merlot.. On suivit 2 autres vins avec la même question. J’ai pu reconnaitre la syrah, mais guère plus.

Je vous parle là des vins de Guilhem Barré, fins, doux et puissants tout à la fois. Une belle rencontre avec Béatrice et Guilhem et la découverte de l’appellation Cabardès, que je ne connaissais pas.

Et c’est ça mon challenge de l’année, comme des années passées d’ailleurs et j’espère des années futures, faire connaissance encore et toujours avec de nouveaux cépages, vignerons, régions, appellations.. Apprendre, encore et toujours !!
Mon vin de l’année sera donc le vin-découverte, celui que l’on a pas encore dégusté !

Un matin ensoleillé et des randonneurs décidés..

C’est comme ça que nous avons commencé la journée de mardi dernier. Comme celle du dimanche 8 décembre, jour de l’inauguration du sentier des « crètes de Vissou ». Une toute belle journée, dont l’organisation et l’ambiance bon enfant nous ont fait chaud au coeur..

DSC_0273Un an et demi de cogitations, de réunions, la persévérance d’une équipe de vignerons et viticulteurs faisant partie du Syndicat de défense de l’AOP Cabrières, sous la houlette de son président, Mr Trinquier. Un an et demi pour arriver à ce jour du 8 décembre..
Avec l’aide de la Fédération de randonnée, ses bénévoles plein d’allant qui ont nettoyé et retracé un sentier de Petite Randonnée de 12 ou 8 kms (au choix), ce Syndicat à montré, encore une fois, que l’union permettait d’avancer à grands pas !

DSC_0302C’est pour appuyer notre demande d’appellation communale, faite auprès de l’Inao, que nous avons décidé de restaurer ce chemin de randonnée.
Il passe le long de parcelles, et est maintenant, sur notre initiative, jalonné de tables explicatives avec indications sur la position géographique, la géologie, la faune et la flore si particulières de notre petite vallée.

 

L’aide précieuse des randonneurs a été plus que grandement appréciée.. Ils n’ont pas ménagé leurs départ randoscies et débroussailleuses, dans un premier temps, leur bonne humeur et envie de marcher dans un deuxième !
Quelques 200 personnes ont répondu présentes. Par groupes de 30, chacun accompagné par un randonneur et un viticulteur (ou vigneron), ils se sont égayés sur le chemin pour une randonnée de 3h30 environ.

 

 

Mas coris inaug

À leur retour, chaque domaine particulier et la cave coopérative ayant un stand, nous les attendions pour leur faire déguster nos vins.
L’occasion aussi d’avoir la visite d’amis (ici Jean Yves Francès, boulanger bio à Béziers, qui a la particularité d’avoir fabriqué son propre moulin et donc de moudre les céréales bios comme il le souhaite ). Ses pains et ses patisseries sont délicieux ..

 

Pour en revenir à mardi dernier, nous discutions devant le chai avec des viticulteurs, quand est venu vers nous un couple de randonneurs souriant et décidé, heureux d’aller découvrir ce nouveau sentier.. Imaginez combien ça peut nous faire plaisir !  Et ils ont du s’en mettre plein les mirettes !! DSC_0284