Comme un parfum d’automne..

Et ce parfum est notre N°2, la Cartagène que nous avons laissé vieillir tranquillement en cuve depuis les vendanges 2015. Nous l’avons mise en bouteille le week-end dernier, elle est donc disponible pour vos cadeaux de fin d’année !

20161105_122019

Nous avons fait ça entre amis, à l’ancienne, durant une journée très convivale. Comme la Cartagène !
20161105_122007

Pour notre Parfum du Sud n°2, nous avions vendangé des raisins surmûris de Grenache blanc et de Roussanne. Ses notes sont toutes d’écorce d’orange confite, de mandarine et d’orange amère (mais pas trop..).

À boire toujours très frais…

Pour le reste des vins, nos petits sont passés du stade embryonnaire et bouillonnant des fermentations alcooliques, à celui de bébés gazouillants des fermentations malolactiques.
Ils sont maintenant presque tous au propre, à l’abri dans leurs cuves et barriques, pour passer un hiver douillet.
Les vinifications ont été aussi longues que les vendanges ont été courtes !!

Pendant que le chai arrive dans sa phase de sommeil hivernal, nous venons à votre rencontre pour faire nos gammes..

Je serai à Paris la semaine prochaine, pour 2 dégustations :
Le 18 novembre au Lieu du Vin chez notre ami Philippe Cuq de 17 à 21 h
Le 19 novembre chez la sympathique Sophie, dans son « Chai Sophie » de 11 heures à 13h et de 17h à 19h.

Et nous serons à Montpellier
Le 23 novembre, chez Dominique, au Trinque Fougasse O’Nord
Le 24 novembre, mais chez Mathieu cette fois-ci, au Trinque Fougasse O’Sud !

Save the date, à tout bientôt !!

Parfum du Sud, du soleil en bouteille !

Une jolie couleur de miel, capsule transparence laissant voir son joli bouchon, étiquette dentelée.. elle a de l’allure notre Cartagène !

Haute couture et tout fait-main..
Haute couture et tout fait-main..

Avec sa petite robe ajustée en 50cl dont la couleur change selon la lumière, c’est un petit bonheur visuel.. Après ouverture, viennent les notes olfactives, tendres, douces et chaudes :
« Vin doré, expressif sur la poire tapée, l’abricot sec, le gingembre confit, la mirabelle, le panforte (dessert traditionnel italien). Bouche contrastée entre sucre et assise de l’alcool. Finale sur le thé vert. Toute la magie de la clairette récoltée en fin de vendanges, à un peu plus de 15°, et pressée dans l’heure. Un vin réalisé entre amis et à boire de même… » peut-on lire sur nos fiches techniques.

Ce que l’on ne peut pas y lire, c’est tout l’artisanat qu’il y a eu pour la faire : du cousu mains du début à la fin ! À la vigne d’abord avec notre #harvestchallenge, dans sa cuve ensuite et, pour finir, pendant sa mise en bouteilles hier matin.. Que de « petites mains » pour la choyer !!

Et que je te remplis, et que je te complète le niveau, et que je te nettoie, et que je te bouchonne, et que je te colle ta belle étiquettte et qu’enfin, je te chauffe la capsule ! Nos gestes très hésitants au début sont devenus professionnels à la fin. Le temps d’une matinée.
La suite en images :

artisanat fait main
remplissage des bouteilles de cartagène
tout fait main
on fignole le niveau
nettoyage de chaque bouteille
nettoyage de chaque bouteille
artisanat
étiquettes collées « aux petits oignons »
l'autre utilisation du sèche-cheveux pour une vigneronne !
l’autre utilisation du sèche-cheveux pour une vigneronne !

Et enfin, notre petite et liquoreuse Cartagène s’est divisée en 220 jolies bouteilles.. Une belle photo de final, comme dans sur les podiums des défilés haute couture… Du cousu main, fait avec amour, amitié et solidarité !

En rangs serrés comme dans les défilés haute couture !
En rangs serrés comme dans les défilés haute couture !

Et à la fin de la journée, trois bouteilles étaient déjà vendues pour notre plus grand plaisir et celui de nos clients !