Vote tricolore à venir : Rosé, blanc ou rouge ?

Un peu d’absence due à une bonne cause : les vacances ! J’en ai profité pour tout (presque) oublier sur le vin et apprendre plein de choses sur le thé, le riz, les éléphants (pas roses) !!
20170408_125204

Puis rentrée, travail derechef,  avec une énergie presque touteneuve..

Dimanche, après être allés voter, nous avons passé le reste de la journée dans les vignes. De quoi se mettre les neurones au repos et profiter de la belle journée sereinement.
20170416_162116

Quand je vois les invectives, les commentaires et autres posts sur les réseaux sociaux, je me dis qu’on a vraiment bien fait !

Et si l’on vous proposait de vous joindre à nous le prochain dimanche d’élection ?

On a les vignes magnifiques en cette saison.
On a notre urne magique, celle dans laquelle on peut cracher tout à loisir pour les ceusses qui en on besoin.
On a de beaux endroits pour des pique-niques et surtout, surtout : on a trois couleurs de vins.
Comme les trois couleurs du drapeau français.

Donc : vous venez avec votre pique-nique, on vous fait déguster nos vins, vous élisez votre couleur -ou vos couleurs- et hop dans les vignes !

On vous proposera des formules pour vous la « Coulée douce« , pour parier sur les « Atout Pic« , pour envoyer un message avec nos « Bouteilles à la mer« , ou faire connaissance avec nos « Pic de Vissou » 🙂
Et pourquoi pas finir sur une petite note sucrée avec notre « Parfum du sud » !

Vous pouvez vous inscrire ici ou en m’envoyant un message facebook https://www.facebook.com/mas.coris

Vendanges en cours.. work in progress..

Après 5 jours de vendanges en une semaine, la météo nous offre un petit répit. 
Nous aurions préféré faire nos vendanges tranquillou sur 2 semaines, mais on ne choisit pas.. Les maturités sont bien, les raisins jusque là magnifiques.

Les blancs :
Il nous reste la parcelle de Clairette à récolter après la pluie.
Le plantier de blanc avec lequel nous faisons Pic de Vissou blanc étant protégé cette année par des fils électriques, il semble bien se dessiner une « année blanche » au Mas Coris !
Pour sa 3ème année de récolte, notre plantier a été ébouriffant, prolixe et nous a donné de magnifiques raisins.. Tellement même que notre petit pressoir a dit stop le 3ème jour et que nous en avons gardé sur pied pour notre Cartagène de cette année.
Mais ça tombe très bien puisque nous avons décidé de ne plus faire de 100% Clairette ! Notre Atout pic blanc aura donc, lui aussi, un assemblage avec le surplus, pour être le parfait alter-ego de son frère en rouge : gourmand, gouleyant et fruité.
Décision prise aussi au vu des complications et des 120 € que nous a coûté en plus le contrôle de notre parcelle par l’organisme LRO, sous-traitant des AOC : payer plus, on n’en peut/veut plus !!

Pic de Vissou blancPic de Vissou blanc

N’ayant plus accès à notre parcelle de leur cépage préféré (l’année dernière, ils ont boulotés 60% de notre Vermentino), les sangliers se sont vengés sur nos autres parcelles. Beaucoup.

Notre rosé :
Nous avons donc eu juste assez de Cinsault du haut pour faire notre rosé, un peu plus que l’année dernière quand même.

Nos cépages rouges :
Nous en gardions toujours une partie à vinifier en rouge, mais les pieds étaient mangé sur toute la fin de la parcelle.
Idem pour notre Cinsault et Syrah du bas.. Moins de rouge donc que les autres années pour le moment.. Il nous reste encore la petite Syrah et le grenache à rentrer après la pluie.

cinsault encuvéY de la vie !

À suivre donc, en attendant, voici en avant-première, les photos de nos premiers bébés de cette vendanges 2015..

bébé Pic de Vissou et Coulée douce

Cochon (genre sanglier) qui s’en dédit..

J’aurais pu titrer « certains ont la grêle, plus spectaculaire, nous c’est les sangliers »..
Hier était notre premier jour de vendanges de l’année 2014. Un millésime qui s’annonce plutôt pas mal -ne vendons pas la peau de l’ours..etc..-  Peu de traitements, des raisins sains et en quantité, une maturité qui prend son temps, tout y est, même, malheureusement, les sangliers !

Comme chaque année me direz-vous. Ben non, pas complèment, parce qu’ils sont beaucoup plus gourmands.. pour ainsi dire même voraces..

Toute l’année nous avons bichonné nos vignes, surtout le plantier de blanc. Certains de ses quatre cépages nous promettaient une jolie récolte, d’autres se reposaient de l’année dernière, un autre encore subissait les assauts des porquets (des chenilles dévoreuses), puis des chevreuils (qui adorent les jeunes pousses tendres)..
20140905_111909
Le viognier a donc fait l’impasse sur sa production, le grenache blanc a été attaqué dès le tout début du printemps, la roussane a produit un peu et le vermentino était magnifique. De belles grappes se doraient au soleil, protégées par un feuillage souple et bienveillant.. Je pourrais vous en faire un poème ! Mais nous en avons fait un pressoir.

Nous nous étions rendus compte assez vite des attaques répétées des sangliers au fur et à mesure du mûrissement des raisins. Essayant même de les freiner en mettant de la « rubaline » autour de la parcelle.
Tout d’abord limitées à la périphérie, elles ont eu lieu au final sur tous les rangs, nous enlevant à peu près 50 à 60 % de la production..

Voir ça quand nous avons apporté tant de soin à ces petits, je revois Jean allant arroser les rares petits plants qui n’avaient pas pris la première année et qu’il avait remplacé. Je repense aux heures passées pendant la taille. C’est vraiment désolant pour ne pas dire démoralisant.. Non, nous ne faisons pas ce métier pour nourrir les sangliers !!

Nous avons appelé les chasseurs de Cabrières qui nous ont assuré être venus sur nos parcelles.. Nous allons bien-sûr faire une demande à la fédération de chasse, pour un remboursement qui a tout de symbolique, tant pas la somme que par le manque à gagner. Nous pensions faire le double de volume de l’année dernière, nous sommes à presque moins..

La vente de notre Pic de Vissou 2014 se fera donc sur réservation..

Les mains dans le gâteau !!*
Les mains dans le gâteau !!*

* le gâteau est le nom donné à l’amas compact de raisins une fois pressés, que l’on peut voir une fois les demies cages de bois du pressoir enlevées.

Voilàààà, c’est finiiii.. sur un air connu de Téléphone et en images..

Et oui, nous avons été pris de court, bousculés, aspirés par nos vendanges cette année !! Finies en 2 semaines, record battu !! D’où mon peu de communication de ce côté…

Et comme je ne vais pas chaque année vous faire le coup du « on a vendangé ci, puis ça, puis ça », ni celui du « Oh que c’est bien de retrouver le calme de la cave ! », je vous propose nos vendanges en images.. (pour la musique, je vous laisse la fredonner ! )..
En deux parties puisque nous avons eu la chance d’avoir deux photographes cette année..

Juste avant, je vous dirai juste que, malheureusement, à cause de la rapidité de nos vendanges, nous n’avons pu faire les « Vendanges thérapeutiques ».. Mais l’idée est dans les starting-blocks et nous affinerons le comment du pourquoi pour pouvoir les mettre en place in situ l’année prochaine ! Je remercie ici la directrice de la clinique Clémenville pour son écoute et son enthousiasme, de même que l’équipe qui l’entoure.

Vendanges en images, partie une : les photos de notre amie Laurence, que vous pouvez retrouver ici et quelques-unes, les moins bonnes, de moi !

Le petit matin et les découvertes dans la vigne ..

pixiz_525fd3a37a632

Les toutes premières grappes de grenache ramassées pour faire notre rosé, avec toujours notre fidèle Kayette..

pixiz_525995b15e5af

Les toutes premières grappes de notre tout premier b(l)anc d’essai ..

pixiz_525bd2f5c876c

Nos bêbêtes de l’année..

pixiz_525be0ba98161

Le jus sotant du pressoir pour notre rosé et le tri drastique au chai pour nos rouges..

pixiz_525fd8ce0c5b1

Et bien sûr, la star de nos vendanges… le raisin !!

pixiz_525be42ad87c8