Où je parle de vin et de sexe dans le magazine ELLE..

Enfin, pour ne pas effrayer mes enfants et mes parents – joyeux anniversaire papa !- je précise : j’ai été interviewée pour parler du vin à travers son sexe. Non, c’est pas ça non plus.. Enfin bref, la question était (et est toujours pour pas mal de gens) : Le vin a-t-il un sexe ?

C’est sur les réseaux sociaux que j’ai fait la connaissance de Sand (Sandrine Goeyvaerts), caviste belge officiant à Liège avec son mari. Sand est un personnage à elle toute seule ayant l’écriture comme seconde nature. Pour retrouver ces écrits, c’est sur l’un de ses blogs La PinardotheK, je n’en dis pas plus, je vous laisse vous régaler. Ça se feuillette comme un magazine, en piochant un peu où l’on veut.
Sur ce blog, comme dans le cochon, tout est bon !!

Donc, il y a quelques temps, Sand me demande si elle peut m’appeler pour me poser quelques questions sur ce que je pense du vin et de son sexe (au vin hein..). Nous nous sommes déjà retrouvées proches dans notre ressenti et nos écrits à ce propos sur les réseaux.
on est dans ELLE

Faire un « rosé de filles », un packaging rose bonbon sucé trois fois, un vin de/pour nénettes m’a toujours paru inopportun. Et franchement marketé..
Je suis une femme certes, mais j’ai horreur qu’on m’assigne un rôle sociétal rose fushia !!
Et même si la gente féminine célibataire est (plus) nombreuse, qu’elle achète seule son vin, je pars du principe que, tout comme moi, elle va chercher conseil auprès de son caviste. Ce qui n’est malheureusement pas une généralité, loin de là..

Je n’aime pas plus les vins dont le packaging est peu ou prou à connotation masculine, genre 3ème mi-temps de rugby symapthique et un peu graveleuse..
En fait, j’aime le vin pour le vin, pour ceux qui le font, pour l’émotion qu’ils me procurent, les souvenirs qu’ils me rappellent, les partages et moments d’amitié qu’ils permettent et en cela, j’aime la simplicité.

Bref, dans cette question, au travers de cette question, il y a surtout des clichés, du marketing et de l’intérêt financier : s’adresser à des femmes comme clientes potentielles,  les mettre à part dans un moule à paillettes, mettre les hommes dans un rôle « mecs » pour les inciter à acheter. Mais ça ne signifie rien par rapport au goût du vin..

Je connais nombre de vins dont, si l’on vous les fait déguster à l’aveugle en vous demandant si c’est un vigneron ou une vigneronne qui les conçoivent, vous répondrez sans coup-férir « une vigneronne » ! Je connais nombre de vignerons qui conçoivent des vins d’une délicatesse et d’une finesse toutes féminines (c’est bien connu qu’un homme, qui plus est vigneron, n’est ni fin, ni délicat voyons !).

Quant à savoir si notre vin est féminin ou masculin.. Je dirais qu’il est les deux, ou aucun. Jean est aussi paternel avec nos vignes et nos vins que je suis maternelle.

1 à 1, la balle au centre !!

20150206_191404

PS : retrouvez ici la liste de nos relais chez qui vous pourrez trouver nos vins

Parfum du Sud, du soleil en bouteille !

Une jolie couleur de miel, capsule transparence laissant voir son joli bouchon, étiquette dentelée.. elle a de l’allure notre Cartagène !

Haute couture et tout fait-main..
Haute couture et tout fait-main..

Avec sa petite robe ajustée en 50cl dont la couleur change selon la lumière, c’est un petit bonheur visuel.. Après ouverture, viennent les notes olfactives, tendres, douces et chaudes :
« Vin doré, expressif sur la poire tapée, l’abricot sec, le gingembre confit, la mirabelle, le panforte (dessert traditionnel italien). Bouche contrastée entre sucre et assise de l’alcool. Finale sur le thé vert. Toute la magie de la clairette récoltée en fin de vendanges, à un peu plus de 15°, et pressée dans l’heure. Un vin réalisé entre amis et à boire de même… » peut-on lire sur nos fiches techniques.

Ce que l’on ne peut pas y lire, c’est tout l’artisanat qu’il y a eu pour la faire : du cousu mains du début à la fin ! À la vigne d’abord avec notre #harvestchallenge, dans sa cuve ensuite et, pour finir, pendant sa mise en bouteilles hier matin.. Que de « petites mains » pour la choyer !!

Et que je te remplis, et que je te complète le niveau, et que je te nettoie, et que je te bouchonne, et que je te colle ta belle étiquettte et qu’enfin, je te chauffe la capsule ! Nos gestes très hésitants au début sont devenus professionnels à la fin. Le temps d’une matinée.
La suite en images :

artisanat fait main
remplissage des bouteilles de cartagène
tout fait main
on fignole le niveau
nettoyage de chaque bouteille
nettoyage de chaque bouteille
artisanat
étiquettes collées « aux petits oignons »
l'autre utilisation du sèche-cheveux pour une vigneronne !
l’autre utilisation du sèche-cheveux pour une vigneronne !

Et enfin, notre petite et liquoreuse Cartagène s’est divisée en 220 jolies bouteilles.. Une belle photo de final, comme dans sur les podiums des défilés haute couture… Du cousu main, fait avec amour, amitié et solidarité !

En rangs serrés comme dans les défilés haute couture !
En rangs serrés comme dans les défilés haute couture !

Et à la fin de la journée, trois bouteilles étaient déjà vendues pour notre plus grand plaisir et celui de nos clients !

Pour récupérer, il faut d’abord marcher..

Ça, c’est la logique sportive.. Normal, si tu marches avec conviction, tu as besoin de récupérer après, pas avant..
Pourquoi je vous écris ça ? Parce qu’aujourd’hui je vais marcher pour la liberté d’expression, pour exprimer la mienne justement, et uniquement la mienne, pas celle des politiques de tous bords qui viennent à Paris. Parce que je suis debout, tout simplement..

Comment faire abstraction de ces écrits, piochés de droite et de gauche sur internet, nous disant, comme Olivier Delamarche que nous sommes manipulés et qu’il faut boycotter la marche de ce jour, ceux de Luz qui expliquent que les Charlie Hebdo sont tout le contraire de ce mouvement qui les érige en symbole, ce qui est terriblement vrai sans doute, mais ils ne sont pas les seules victimes et ça, je ne l’oublie pas..

Vous me direz que ce n’est pas mon rôle de parler politique -ce que je ne ferai pas, même à 3 autour d’un verre, on est tellement rarement d’accord !-  Je voulais juste vous dire que ma façon de respecter la mémoire de ces morts innocents, c’est d’être moi. C’est d’aller rejoindre ce mouvement spontanné qui a eu une 1ère phase mercredi 7 au soir..
Que la venue de ces chefs d’états, ministres de tous horizons à Paris soit choquante pour certains, sans doute. Elle l’est pour moi aussi quand je vois certains noms.. Au nom de l’union contre le terrorisme ? Parfois on nous prend pour des billes, soyons réalistes et pas dupes..

Mais je ne boycotterai en aucun cas cette marche, parce qu’elle est importante pour notre union, l’union de départ, celle que nous avons instinctivement ressentie nécessaire mercredi. Celle qui nous fait dépasser, gommer les différences. De ces différences qui font naitre l’intelligence (anonyme).
Pas celle qu’on tente de nous vendre maintenant.
Pas celle de Paris.
En étant à Montpellier, c’est plus facile de prendre cette position, nous n’avons pas cette lourde chappe de politiques sur le dos..

Si j’étais à Paris, je marcherai quand même, mais à contre-sens de l’itinéraire prévu.. Et c’est ce que je ferai ici si je vois des tentatives de récupérations politiques sur des banderoles..

C’est pour moi que je marche, pour mes enfants, pour mes amis de tous pays, pour mon monde, celui pour lequel je fais chaque jour ma part du colibri.. Vous ne connaissez pas cette légende amérindienne ?

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »
Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. » »

27752054_1214250060_94188554_eiUeHOWX_HummingbirdAtAFairyDuster_86950
À cet après-midi…

Vigneronne certes, mais Charlie aussi..

Parce qu’un blog est aussi un espace de liberté, que je ne peux être indifférente à l’actualité, je partage avec vous cette image, prise sur les réseaux sociaux et attribuée à Bansky (unofficiel) et mes quelques mots..

Espérons que des patrons d’autres médias, journaux, d’autres personnes de talent et conviction se mobilisent pour que Charlie continue, comme résistance à cet acte fou, comme acte de liberté pour nous, notre pays..
Que pouvons-nous faire ? Nous abonner, aujourd’hui pas demain ou après-demain.. Les accompagner par des marches aussi, une sera organisée ce samedi à Montpellier.
C’est du concret, ils sont morts pour avoir voulu rester debout, en refusant de vivre dans la peur, restons debout aussi !
Quand je dis « ils », j’y inclus évidemment les policiers décédés, il n’y a pas de différence, pas d’ordre d’importance..
Et surtout pas d’amalgame, ces barbares n’ont rien à voir avec une quelconque normalité, ce sont juste des barbares.
10926392_10153188221652985_8694889502063379768_n
PS : Le dessin est de Lucille Clerc que je remercie ici pour son talent..

Ciel bleu, soleil au top…

 Pour vous souhaiter de profiter de chaque seconde de chaque heure de chaque jour de cette nouvelle année !!

20140313_143129 copie

« Suspendre ses pensées au crochet des étoiles
Voguer, rêver, hisser les voiles
Souffler le vent du coeur
Sourire des p’tits bonheurs »

Entre deux.. fêtes, entre deux.. agapes, entre deux.. portes ouvertes, une recette !

J’espère que vos fêtes de Noël se sont bien passées, que celles du nouvel an se présentent bien.
Pour nous la période de la taille a commencé, période que j’aime particulièrement pour le calme et la sérénité qui règnent dans les vignes.. Nous avançons à notre rythme, Jean à la pré-taille, moi à la taille. Rien ne presse, nous sommes dans les temps. Du coup, nous prenons un peu de ce temps pour ouvrir nos portes quelques heures entre les deux fêtes, comme cet après-midi où Jean sera fidèle au poste !

Il vous manque un cadeau ? Vous voulez ne pas arriver les mains vides chez vos amis pour le jour de l’an ? Jean est à la cave cet après-midi. Sinon, vous savez que nous fonctionnons aussi sur rendez-vous, 06-74-14-88-91 ou 06 14 41 06 44. Et si vous ne pouvez pas venir, vous pouvez passer commande sur notre site internet..

Vous souhaitez faire un bel accord mets et vin pour gâter les vôtres et vous n’avez pas trop d’idée ? Ça tombe bien, je vous offre une recette, superbe, délicieuse. Une recette qui met en avant notre Pic de Vissou rouge 2011, qui lui-même fait ressortir les ingrédients..
Je vous propose donc de faire un « Filet de boeuf farci au foie gras et en croûte », recette que j’avais trouvé sur le site de l’internaute..
Elle n’est pas difficile en soi, juste un peu longue car en 2 parties, mais en s’organisant bien et en comptant 2 heures de préparation, on accède à un plat sublime, ça vaut le coup ! Et puis, si vous le faites à deux comme nous hier (merci Annick 🙂 ), ça vous donne l’occasion de papoter tout en cuisinant et ça, c’est tout bénéf’ !!

Ingrédients / pour 6 personnesfilet-de-boeuf-en-croute-sauce-foie-gras

  • 1 kg de filet de boeuf
  • crème fraîche épaisse
  • beurre
  • 100 g de foie gras mi cuit
  • 130 g de foie gras cru
  • 1 pâte feuilletée
  • 2 jaunes d’oeuf
  • chapelure
  • Sauternes
  • bouillon de boeuf
  • Armagnac
  • jus de citron
  • 2 carottes
  • oignon
  • thym
  • laurier
  • échalotes
  • 75 g de morilles séchées
  • 1 botte de persil
  • champignons de Paris

Préparation du filet de boeuf :

1 Faire tremper 50 g de morilles séchées durant 30 minutes à l’eau tiède. Puis les égoutter et les faire à nouveau tremper 30 minutes. hâcher 3 échalotes et les faire blondir dans 20 g de beurre.

2 Ajouter les 3/4 des morilles égouttées et hachées grossièrement, 1 cuillère de creme fraiche epaisse et 1 cuillère d’armagnac. saler et poivrer. Laisser mijoter jusqu’à évaporation et épaississement.
3 Ajouter la moitité d’une botte de persil haché. Puis laisser refroidir la preparation. lorsque la préparation a refroidi, ajoutez 50 g de foie gras mi-cuit écrasé.
4 Préparation du filet de boeuf. Ouvrir le rôti au 2/3 de sa profondeur. Le saler et le poivrer. y intoduire 130 g de lamelles de foie gras cru et refermer. Dorer tous les côtés a feu vif 10 minutes. Laisser refroidir. etaler la farce aux morilles et foie gras sur le filet de boeuf et recouvrir avec quelques lamelles de truffes(facultatif).
5 Envelopper le rôti dans une pâte feuilletée. La dorer avec un jaune d’oeuf. s’il vous reste des chutes de pâte, profitez-en pour faire une petite déco sur le dessus du roti ! enfourner thermostat 8 et laisser cuire 10 minutes puis baisser le thermostat à 6-7 pendant 15 minutes. Laisser dans le four éteint pendant 10 minutes.
 

Sauce d’accompagnement : dans 20 g de beurre, faire dorer 2 carottes en petits dés et 1 oignon émincé ainsi que les reste des morilles. Y ajouter du thym et du laurier. déglacer à l’armagnac et laisser réduire. retirer le thym et le laurier et mixer le tout et remettre dans la casserole. ajouter 30 cl de bouillon de boeuf et 30 cl de sauternes. faire reduire sur feu doux puis incorporer 80 g de beurre au fouet et 50 g de foie gras cuit. Poivrer et maintenir au chaud sans laisser bouillir.

Champignons d’accompagnement : peler, couper et hâcher les pieds des champignons. faire dorer les têtes des champignons dans 40 g de beurre et les arroser d’un jus de citron. Les saler. Les reserver au chaud. dans un peu de beurre, faire dorer des échalotes hachées et les pieds des champignons hachés, ajouter du persil haché + 2 cuillères à soupe de chapelure, un peu de crème épaisse, 1 jaune d’oeuf et 50 g de foie gras cuit écrasé à la fourchette. Saler et poivrer. farcir les têtes de champignons et enfourner thermostat 6 jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Bon appétit et bonnes fêtes !!

Le #harvestchallenge du Mas Coris, c’est dimanche !!

Parce que je suis (têtue) persévérante, que ce « challenge » me tient à coeur, et que nous avons la possibilité de faire une petite cuvée de quelque chose bien de chez nous avec les raisins restants de notre clairette, si vous voulez vous joindre à nous dimanche, nous en serons heureux !
Comme je vous l’ai expliqué dans un précédent billet je souhaitais contre-balancer l’effet #icebuckerchallenge par quelque chose de plus doux, plus convivial et serein.IMG_2097

Il faut que je vous explique pourquoi, au fond de moi, ce challenge mêlant glaçon et eau glacée, m’a mis si mal-à-l’aise, et les ami(e)s atteint(e)s de douleurs chroniques tout autant. Nous n’avons pas compris..
Pourquoi vouloir faire comme si vous pouviez ressentir ce que nous vivons ? La douleur peut rendre fou, c’est, je crois, ce que je puis vous dire de plus fort..
Imaginez des crampes dans chaque fibre de vos muscles, pas dans chaque muscle, mais dans chaque fibre..
Imaginez que l’on tente de vous arracher les articulations et, quoique vous fassiez vous ressentez les deux en permanence, le jour, la nuit.. plus la fatigue chronique car la douleur épuise..
Voilà ce que j’ai vécu -ceci dit sans pathos aucun, juste une explication-, ce que je vis encore IMG_2092mais dans des limites plus raisonnables . Comment, quand on souffre autant, peut-on seulement imaginer faire souffrir quelqu’un d’autre juste pour qu’il « se rende compte » ?? Ça nous a sidéré(e)s et dérangé(e)s..

Bref, j’ai imaginé, profitant d’être vigneronne, partager notre bonheur des vignes, vous faire du bien une journée..
Venir ramasser quelques grappes avec nous dans notre si bel endroit, participer au travail de cave pour ceux que ça intéresse.
Faire du bien à vous qui viendrez tout d’abord, et du bien à d’autres ensuite : en échange de cette journée, je vous demande de faire un don à l‘Association Française Vaincre les Douleurs dont je m’occupe à Montpellier, cet argent nous donnera la possibilité d’aider des gens que la douleur foudroie, quelque soit leur maladie.
Comment ? En leur proposant des ateliers et, j’espère à terme, un endroit à eux.
Pourquoi cette association plutôt qu’une autre ? Parce qu’elle ne « sectorise » pas les personnes atteintes par maladie justement.
L’association étant reconnue, les dons sont déductibles des impôts, pensez-y..

Je vous donne donc rendez-vous dimanche à 9 h 45 à Cabrières, 32 avenue de Clermont devant de notre cave. Repas tiré du sac, convivialité et soleil seront forcément là !!

Pour vous inscrire : mon adresse email byvero34@gmail.com ou au téléphone 06 74 14 88 91, mais vous pouvez aussi venir « au débotté ».. Je compte sur vous 🙂

Mais, me direz-vous, qu’allons-nous faire avec cette vendange ? …. De la Cartagène = « carte-à-gène ? »
IMG_2110
IMG_2101

Mise en orbite demain 14 juillet !!

Spountik ? Ariane ? Apollo ? Non non, juste notre site, concocté par Jean et un ami, avec des rubriques variées, un point de vue résolument journalistique, de la lecture et des photos à foison..

Nous espérons que son ergonomie vous plaira, que vous aurez envie de vous balader au gré des pages et des rubriques..
Je vous ai fait un petit aperçu pour ne pas tout dévoiler d’un coup, mais vous donner un peu l’esprit.
Il sera à terme traduit en anglais et allemand (grâce à d’autres amies que nous remercions infiniment ici).

Nous comptons sur vous pour nous faire part de vos impressions..
(dans nos petits souliers nous sommes, avec une belle dose d’impatience !! )

A vos « clicks » (vous pourrez cliquer sur le mot « site » plus haut pour y accéder directement), prêts ?……………………………………………………………………………………………………………………………………………..>

annonce-site-blog copie

………………………………………. > Le compte à rebours à commencé…. J-1 donc !!

Et si l’on se faisait un petit resto ?

Voilà une idée qu’elle est bonne !
Vous allez venir en vacances dans notre petit coin de France, chercher des restos sympas ? Nous en avons testé un hier avec Jean, dans un petit village près de Cabrières : Néffiès. Joli petit village comme il y a tant dans notre région..

20140620_115051Nous n’avions pas réservé (ce qu’il vaut mieux faire), mais, malgré la salle réservée pour un groupe, nous avons eu un accueil chaleureux et une table sur la petite20140620_125729 tropézienne du Very’table.
Ne payant pas de mine de l’extérieur, au pied de l’église de Néffiès, il nous a été conseillé par Simon, notre voisin canadien de Cabrières. Rien de tel que des gens venant découvrir la région pour vous donner de bonnes adresses 🙂
Simplicité dans les nappes à carreaux, le choix de la vaisselle, l’accueil, mais pas sur la carte.

Petite coupelle d’olives délicieuses le temps de choisir nos menus, puis mise en bouche, entrée, plat, dessert, tout est bien pensé.

Mais les photos, même pas très jolies, n’en déplaise à certains chefs, sont plus parlantes qu’un long discours :
Après la mise en bo20140620_121150uche composée d’un gaspascho avec pistou et boule de mozzarelle, l’entrée, fraiche, délicieuse, se composait de crabe émietté sous un lit de purée glacée de carottes.
Une pure merveille avec la chaleur de ce début d’été.

Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas les mots exact de l’intitulé des recettes, ce sont mes mots, simples mais gourmands.

Ensuite, Jean a commandé une rouille de seiches, délicieuse elle aussi.
Les produits sont frais et cuisinés maison, Pour moi ce fut un rumsteack sauce au poivre, concassée de pommes de terre, cuisson parfaite et viande fondante.

20140620_12254820140620_122555

En dessert, Jean a pris une mousse de fraise, meringue et fraise tagada et moi une soupe de fraise avec sorbet de pomme verte.. Aussi frais et goûteux que le montrent les photos..20140620_124347

20140620_124337

Et tout ça pour 19,50 € !!  Allez-y, vous ne serez pas déçus..
La carte des vins n’est pas des plus grandes, mais ils ont les jolis vins du Mas Gabriel et les prix sont assortis au menu.

6 r St Alban, 34320 NEFFIES – Tel : 04 67 24 07 86

Les Triplettes du Sud..

blog-vin-cuisine.180x60Non non, je ne vous parle pas de pétanque ni de film d’animation, mais d’adoption de blogs. Au pluriel car mon petit blog vient de se jumeler (« tripleter » ?!) avec deux blogs cuisine..

adoptez-un-blog-cuisine.400x600Une belle idée de Stéphane Gigandet du blog Mets & Vins, de jumeler un (ou plusieurs) blogs parlant de cuisine, recettes, livres, photos avec des blogs parlant de vins.. de là à tenter des accords mets-vins, il n’y a qu’un pas !

Voilà donc notre Mas Coris jumelé avec dulivrealassiette.fr blog d’une autre Véro, fondue de livres de cuisine, dont elle teste certaines recettes. Vous y trouverez même une partie « prêt de livres ».. Nul doute que vous trouverez de quoi vous aiguiser votre appétit..

L’autre blog est celui d’une photographe culinaire (mais pas que) de talent, Andrea, du blog éponyme Andrea Schmitz. Régalez-vous avec ses photos de chefs, de plats de chefs, de gens. Prises sur le vif pour la plupart, ses photos montrent à quel point Andrea sait se faire accepter, voire même oublier et du coup, le respect de l’autre, la beauté des gestes, tout y est..
Je ne sais pas encore comment nous allons fonctionner concrètement, mais comptez sur nous pour vous concocter de jolis accords mets et vins, photos à l’appui !

Internet est un vrai beau vecteur d’initiatives participatives, pour notre bonheur et j’espère le vôtre aussi !