La vie, le vin, la vigne, tout ça dans le Languedoc..

Vous allez me dire que vous avez déjà vu ça quelque part, puisque c’est la phrase qui résume ce blog.. Si je la reprends ici (dans le désordre) et que je n’ai pas écrit depuis un moment, c’est principalement à cause du premier mot : la vie..
Résumé succinct de ces 3 derniers mois.

La vie :
D’avril à juillet, nous avons été bousculés, blackboulés, secoués par l’annonce d’un gros souci médical concernant monJean. Pour faire bref, disons que nous sommes rentrés dans un espace-temps différent dont nous sortons à peine et que tout semble rentrer dans l’ordre petit à petit..

Le vin :
Les vins devrais-je dire ! Ils ont fait les vedettes dans des magazines grand-public et plus intimistes..
Notre Coulée Douce 2017, coup de coeur avec 2 étoiles du guide Hachette des rosés, a été vu dans les revues « Elle à table » et  » Slowly veggie » – Un grand merci à Sandrine Goeyvaerts, caviste à Liège, et « rubricologue » pour pas mal de magazines et journaux.

Certains ont pu aussi le retrouver dans la revue… « Le cardiologue » ! Si si.. comme quoi, quand on vous dit que le vin est bon pour la santé (toujours avec son pote modération), on a une belle confirmation grâce à J.Helen que je remercie ici..

papier-revue-cardiologues

Quand à notre Atout Pic blanc, il était bien accompagné dans le magazine « Régal « , grâce à Christelle, notre super(be) caviste de Neuilly – Qu’elle en soit remercié ici aussi.


De quoi nous mettre du baume au coeur et de l’entrain pour les vendanges qui approchent !!

La vigne :
Difficile pour nous de suivre son rythme cette année..
Sortie magnifique de grappes au printemps due aux belles alternances de pluies et soleil , qui s’est transformé en un champ de bataille à cause de Mr Emile Diou, comme l’a surnommé un ami..

Mr Mildiou donc, nous a privé de cette récolte qui s’annonçait si belle, au tout tout début !
Rapidement, la chaleur, les pluies, le manque de vent, ont permis à ce sans-gêne de prendre ses aises. Malgré les traitements sur lesquels nous avons été vigilants, malgré nos attentions, parfois par petites mains interposées..
Nous n’avons pas encore réellement mesuré son impact, mais la récolte ne sera pas abondante. Surtout dans le Cinsault et les Grenaches.
Ces Grenaches qui font les fiers à bras, les forts des halles avec leur pied et bras costauds, mais qui sont de grands sensibles en fait. Sensibles à la coulure, sensibles aux maladies..

Les plus fortes sont, contrairement à ce que laissent voir la nature, la Syrah et la Clairette : fines et dentelées, toutes en délicatesse, elles cachent une âme de guerrières. Fidèles au rendez-vous !

Nous commençons nos préparatifs pour les vendanges, début la semaine prochaine.
Le chai est rangé et propre, prêt à recevoir le travail d’une nouvelle année..
( et là, on se dit que vraiment, vraiment, le temps file si vite !!)


Nous nous préparons à rentrer dans un autre espace-temps : celui où l’on pense, dort, mange, bois, parle et vit « raisins »…
Bonne fin d’été et bonne rentrée à tous, pour nous c’est « raisinade » !!