Il y a peu..

Tu m’as appelé et tu m’as dit « ça va miss ? » de ta voix bourrue de douceurs.
« On s’inquiète, on ne te lit plus » (sous-entendu tu n’écris plus)..

Et c’est vrai, je n’ai plus écrit depuis un petit moment, étant dans une période où la fatigue chronique a repris le dessus sur ma volonté. Une période « d’àquoibonnitude » : tellement de gens écrivent, souvent tellement à chaud et sur le vif que c’en est devenu étouffant. Cette course à l’immédiateté et à « lisez-moi, ce que je dis est le plus important », avec ses excès et ses certitudes assénées n’est pas pour moi..

Et pourtant, j’en ai écrit des billets pendant ce silence ! Sur le pourquoi je ne vous conseille pas d’aller à Curaçao en vacances, sur les bagarres de cour d’école des réseaux sociaux, sur les vignes bien sûr.. Peut-être les mettrais-je en ligne, ou pas.
Mais je vais écrire à nouveau, reprendre le chemin de notre histoire vigneronne avec beaucoup de plaisir. En pensant à toi.

C’est grâce à toi que je dois de pouvoir prendre ce recul, grâce à toi que je garde toujours un oeil critique sur ce monde. Toi qui nous a appris à chercher dans les livres, les encyclopédies et surtout par nous-même..
Toi qui étais toujours énervé, même au milieu de ta patience bricoleuse !

Cette possibilité de bidouiller constamment, dès que je vois 2 objets qui ne demandent qu’à revivre, c’est à toi que je la dois. À maman aussi et sa sensibilité toute différente de tendresse.
Cet amour de la terre, ce respect et cette connaissance, c’est aussi à vous que je la dois : maman pour les fleurs, les arbres et les plantes et toi pour les légumes.. J’ai des souvenirs joyeux des rattes que je cherchais comme des trésors et ramassais derrière le passage de ta bêche.
Du bout de jardin couvert de myosotis.
De l’odeur des oeillets de poète.

Tu as rempli ton contrat, ta vie et les nôtres.

Il est dans l’ordre des choses qu’un parent s’en aille avant ses enfants. Mais, même à plus de 50 ans, nous restons les enfants dont la main cherche celle, grande et rassurante de cet homme que toute notre vie nous avons appelé papa..

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s