VdV#83 : 100% vigneronne

Après moult péripéties, voyages entre Allemagne, Loire et Paris, j’ai enfin un peu de temps pour venir papoter avec vous ! Parce que le sujet du Président du mois, notre Gégé international, n’est autre que « une cuvée 100% vigneronne » !
J’aurais pu vous parler, en tant que vigneronne, de mon quotidien durant ces 3 dernières semaines : ma visite dans l’énorme salon des vins qu’est Prowein, à Düsseldorf, ses stands géants, mes belles rencontres vigneronnes.
J’aurais pu vous parler de ce sympathique salon auquel j’ai participé dans la Loire, à côté de Gier, mais Fred en parle mieux que moi ici, lui qui s’est mis à la place de la vigneronne que je suis..
J’aurais pu aussi vous parler de ma semaine parisienne, à trainer partout « chien-chien » avec moi. Je ne vous ai pas encore présenté « chien-chien » ? Mon sac-à-dos avec roulettes, idéal pour porter et trainer mes bouteilles de rendez-vous en rendez-vous chez les cavistes et restaurants..
Tout cela fait partie de ma vie de vigneronne. Et pas qu’une petite partie..
Et sont aussi l’occasion de rencontres souvent passionnantes et heureuses, comme durant cette semaine avec le sommelier en chef du Laurent, restaurant étoilé sur les Champs Élysées, dont le cadeau est d’une gourmandise superbe : les meilleurs palmiers que j’ai pu goûter. 12122535_973361936033422_5382884165884156369_n
Ou comme cette caviste qui commercialise aussi des huiles d’olives (avec un orgue à huile magnifique) et qui m’a fait cadeau d’un flacon.

Le sujet, forcément, m’a interpellé et je suis heureuse de pouvoir vous parler de quelques-unes des vigneronnes que j’ai rencontré.
Il y en a maintenant beaucoup, faire un choix est difficile.. Je vais donc vous parler des premières, de celles qui m’ont le plus marqué. Par leur gentillesse, leur simplicité et.. leur pugnacité.
L’une est vigneronne dans les Corbières et l’autre dans le Bordelais.
Toutes les deux font des vins qui leurs ressemblent : francs, droits, vous réchauffant l’âme et le coeur.

Sophie Guiraudon
, vigneronne du Clos de l’Anhel est un petit bout de femme brune, tout comme Corinne Comme, du Château du Champ des Treilles.
Chacune d’elle est passionnante : Corinne lorqu’elle m’explique la biodynamie avec passion, précision et patience (et il en faut !) et Sophie lorsqu’elle parle de son domaine et de ses vins, de sa terre et des amis.
J’ai choisi dans leur gamme leur vins les plus accessibles, les plus gouleyants, les plus simples sans doute aussi.. Ils n’ont pas de bulles, mais aussi « pétillants » que leur créatrice et ça, c’est du top moumoute !!
Du plaisir en bouteille, juste.

Je ne vous en dis pas plus, sauf : bonne dégustation !

 

Capture d’écran 2016-03-29 à 12.12.07
Copyright blog de Sophie

 

25596-250x600-bouteille-chateau-du-champ-des-treilles-le-petit-champ-rouge--sainte-foy-bordeaux
Copyright le Figaro vin

 

Et hop ! Mettez-moi ça en bouteille !

mise en bouteille

Et voilà, lundi dernier, pour la 6ème fois, nous avons mis tous nos vins en bouteilles.. Une mise par an et 6 cuvées cette année.
Bref, comme dirait l’autre, nos vins sont prêts à partir, et presque prêts à boire.

Pourquoi « presque prêts à boire » ? C’est simple, ils sont comme nous !
Ces derniers jours ont été froids, du coup les vins sont tout recroquevillés dans leur cuve. Les déménager sans préambulle d’un endroit où ils sont à l’aise depuis septembre, où ils ont fait connaissance les uns avec les autres avec les assemblages en janvier, à un endroit étroit, froid et complètement bouché, c’est beaucoup pour eux  !!
Forcément, ça les boulègue..

Il faudra donc leur donner un peu de temps, quelques semaines pour certains et un peu plus pour d’autres, avant qu’ils ne daignent se présenter au mieux.

Comment faisons-nous notre mise ? Avec un camion d’embouteillage, toujours le même et toujours le même chauffeur-technicien adorable et efficace.
Et nos amis-famille, toujours aussi étonnants et époustouflants de gentillesse, d’efficacité et d’humour !
Un merci immense et tellement du fond du coeur à nos Doro et Jacquot, Annick et Jacques, Pat et Daniel, Christian, Francis, Benoit et Daniel, you’re the best !!

mise en bouteille

Cette journée est l’aboutissement concret d’une année de travail, une année de surveillance, tout un challenge.. Des semaines de préparation, un arrêté municipal, des doigts croisés et autres grigris pour ne pas avoir la pluie ou le vent fort et hop : en avant comme en avant !
Tout un budget aussi, c’est pour nous le poste le plus cher de l’année.. mais surtout
nos petits gagnent leur automomie ce jour-là, ils vont pouvoir voler (ou plutôt rouler) de leurs propres ailes et rejoindre vos tables..

Seront présents :
Coulée douce notre rosé, toujours Cinsault et Syrah
Atout pic blanc nouvelle formule, avec : Clairette, Vermentino, Grenache blanc, Roussanne et Viognier. Tout en charme, équilibre et une belle « acidulité », un joli petit gourmand, comme son homologue rouge.
Atout Pic rouge avec un changement : une petite pointe de Grenache qui ne change pas son rôle de petit gourmand de la bande..
Bouteilles à la mer : lui restera dans la cave encore quelques temps, le temps de prendre ses aises. Mais son frère ainé de 2013 est top moumoute prêt !
Pic de Vissou rouge 2014 : il accompagnera notre BAM (petit nom de Bouteilles à la mer) dans son repos, histoire de prendre du grade, mais le 2012 est dans les starting-blocks.
Pic de Vissou blanc 2015 : enfin une quantité presque normale pour notre Pic de Vissou blanc ! Rappelez-vous l’année dernière, les sangliers avaient mangé à peu près 70% de notre Vermentino, et nous en avions eu très peu..
Cette année, nous avons à vous proposer quelques 650 bouteilles de ce bel assemblage de Vermentino, Grenache blanc, Roussanne et Viognier qui font leurs fermentations en barriques.

Pour l’heure, je n’ai pas encore de photo, mais ça ne saurait tarder !

PS : j’allais oublier !  : si vous voulez en savoir un peu plus et m’entendre vous parler de notre petit domaine, c’est sur France Bleu Hérault toute cette semaine ! Un grand merci au sympathique Gilles Moreau pour sa venue.

x336x224_img_7451.jpg.pagespeed.ic.ndKB9SVJ6O.jpg
crédit photo Gilles Moreau