Les « Vincoeurs » vraiment au coeur du vin

Où l’on apprend que « l’Association pour la Propagande du Vin » sis à Béziers depuis des années allant être passée aux oubliettes, le département va la faire naître de ses cendres sous le nom de « Association pour la promotion du vin » et figurez-vous que cette association est déclarée d’utilité publique !! Si si !

Entrée en matière en forme d’intermède, mais revenons à notre cérémonie des Vincoeurs..

BouteillesVincoeursVoilà, pour la première fois de ma vie, j’ai été nominée.. Pour les Vincoeurs. Cette manifestation créée par le département de l’hérault il y a quelques années, consacre chaque année des gens du monde du vin, pour leur action au sein de la filière. Et c’est plutôt bien.. Un prix symbolique, mais une reconnaissance quand même..

J’ai donc été contacté il y a quelques mois par une personne travaillant au département, me disant que mon projet 20150710_200422de vendanges thérapeutiques et les vendanges solidaires (#harvestchallenge) de notre Cartagène avaient retenues leur attention. Différents échanges et me voilà, avant-hier soir, avec d’autres nominés et les heureux élus, à l’hôtel du département pour une cérémonie très sympathique et bon enfant.

Il y a plusieurs catégories : audace, aventure, innovation, jeunes, nature, pluri’elles et solidaire.

Les-Trois-Petits-Cochons-maisons-copie-1Je vous parle rapidement de mon ami vigneron Alain Caujolles-Gazet qui a été élu dans la catégorie Nature (il me semble) pour son chai fabriqué en paille. Comme la maison des 3 petits cochons, mais en bien plus solide et avec une isolation exceptionnelle. De quoi donner des idées!

Mais revenons-en à la catégorie dans laquelle on m’a placée : solidaire..
Ça m’allait bien, même si je ne rentrais pas vraiment dans les critères. Mais ça n’a pas beaucoup d’importance.
Le plus important est la force du collectif qui a été mise en avant avec l’action de l’association gagnante « Ressource ». Un joli nom et une action tellement humaine, chargée de beaucoup de choses : « un projet d’entraide civile dédié à des personnes en situation de fragilité, en lien avec des viticulteurs, paysans, une cave coopérative et des citoyens » comme le dit Véronique Diaz. Ce projet a débouché sur une cuvée « les Fruits de la galère ».

Ce qui est très intéressant aussi c’est que, du point de vu légal, cette association a recherché dans des droits anciens pour pouvoir le faire : les droits de nécessité que sont le glanage et le grapillage.
Nous n’avons en effet, en tant vigneron notamment, pas droit au bénévolat et sommes obligés de déclarer et payer même les membres de notre famille (par exemple).
Pour mettre en place les « vendanges thérapeutiques », les personnes ayant des douleurs chroniques ne peuvent venir qu’avec une prescription médicale.. Je sais, notre monde est fou !

Donc, pour résumer ces infos que je vous jette sur le papier digital :
– je n’ai pas eu de prix, mais sincèment, je ne le regrette pas au vu de ceux qui l’ont reçu !
– et surtout, une conclusion s’impose : entre la renaissance de l’Association pour la promotion du vin  (d’utilité publique- ça je trouve ça.. jouissif !) et l’association « Ressource » qui fait renaitre des droits anciens, on doit se rendre à l’évidence.

Pour avancer, innover, entraider, nous devons/pouvons nous plonger dans le passé !!
20140121_135714

Une réflexion sur “Les « Vincoeurs » vraiment au coeur du vin

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s