Pour récupérer, il faut d’abord marcher..

Ça, c’est la logique sportive.. Normal, si tu marches avec conviction, tu as besoin de récupérer après, pas avant..
Pourquoi je vous écris ça ? Parce qu’aujourd’hui je vais marcher pour la liberté d’expression, pour exprimer la mienne justement, et uniquement la mienne, pas celle des politiques de tous bords qui viennent à Paris. Parce que je suis debout, tout simplement..

Comment faire abstraction de ces écrits, piochés de droite et de gauche sur internet, nous disant, comme Olivier Delamarche que nous sommes manipulés et qu’il faut boycotter la marche de ce jour, ceux de Luz qui expliquent que les Charlie Hebdo sont tout le contraire de ce mouvement qui les érige en symbole, ce qui est terriblement vrai sans doute, mais ils ne sont pas les seules victimes et ça, je ne l’oublie pas..

Vous me direz que ce n’est pas mon rôle de parler politique -ce que je ne ferai pas, même à 3 autour d’un verre, on est tellement rarement d’accord !-  Je voulais juste vous dire que ma façon de respecter la mémoire de ces morts innocents, c’est d’être moi. C’est d’aller rejoindre ce mouvement spontanné qui a eu une 1ère phase mercredi 7 au soir..
Que la venue de ces chefs d’états, ministres de tous horizons à Paris soit choquante pour certains, sans doute. Elle l’est pour moi aussi quand je vois certains noms.. Au nom de l’union contre le terrorisme ? Parfois on nous prend pour des billes, soyons réalistes et pas dupes..

Mais je ne boycotterai en aucun cas cette marche, parce qu’elle est importante pour notre union, l’union de départ, celle que nous avons instinctivement ressentie nécessaire mercredi. Celle qui nous fait dépasser, gommer les différences. De ces différences qui font naitre l’intelligence (anonyme).
Pas celle qu’on tente de nous vendre maintenant.
Pas celle de Paris.
En étant à Montpellier, c’est plus facile de prendre cette position, nous n’avons pas cette lourde chappe de politiques sur le dos..

Si j’étais à Paris, je marcherai quand même, mais à contre-sens de l’itinéraire prévu.. Et c’est ce que je ferai ici si je vois des tentatives de récupérations politiques sur des banderoles..

C’est pour moi que je marche, pour mes enfants, pour mes amis de tous pays, pour mon monde, celui pour lequel je fais chaque jour ma part du colibri.. Vous ne connaissez pas cette légende amérindienne ?

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »
Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. » »

27752054_1214250060_94188554_eiUeHOWX_HummingbirdAtAFairyDuster_86950
À cet après-midi…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s