Pour les VdV#56, plongeon dans l’arche de Noé des cépages oubliés..

Jef Heering nous propose ce mois-ci de travailler et de déguster sur le thème : « L’Arche de Noé des Cépages rares et oubliés… ».. Connaissant trop peu les cépages rares et oubliés, je vais vous parler de trois Noé !

Quand j’ai lu ce thème, tout de suite me sont venues en mémoire trois personnes, deux sont des vignerons. Je ne vais donc pas vous parler, ou peu, de cépages, mais d’hommes. L’un est « païs », il est à Puimisson et l’autre est de mon pays de naissance, le Dauphiné. Tous deux connaissent et aiment les cépages anciens, pas tous oubliés encore, mais pour certains, passés très près de la trappe.
Le troisième a été viticulteur, il est maintenant à la retraite, c’est l’un de nos voisins du chai.

Il y a quelques temps, ce dernier nous avait donné une petite bouteille en plastique contenant un liquide d’une jolie couleur caramel ou miel, nous disant, sur un air de confidence, de goûter et de lui dire ce que nous en pensions.. Ainsi fût fait.
Il faut dire que ce n’est pas le premier OVNI (Objet Vinique Non Identifié) que nous goûtions et, à chaque fois, un nouveau monde papillaire s’ouvre..

Là, il était un peu sucré, un peu alcooleux et surtout, comment dire.. excellent ! Un goût de revient-z’y irrésistible !
C’était un vin muté, qu’il réalise avec quelques pieds de Jacquet qui lui restent dans un coin. C’était, nous a-t-il expliqué, un cépage utilisé avant et maintenant interdit, sans savoir trop pourquoi puisqu’il n’attrape que peu de maladie et est très résistant.
Fruité, caramélisé, une acidité équilibrant pile-poil la sucrosité, c’était un vrai bonheur, dont j’ai encore en mémoire sur les papilles le goût..
Pourquoi ne pas se poser la question de le remettre en culture ? Surtout en sachant que son taux de resvératrol est important et les bienfaits de ce dernier sur le corps..

Pour les vignerons, je commencerai par Nicolas Gonin, dont j’ai la connaissance il y a un bon moment maintenant sur le réseau social facebonicolas_goninok. Modeste voir timide, il commençait tout comme moi à tenter de manier ce monde parallèle. Du coup, nous avons papoté installation, vignes et cépages.. Nicolas est un fan d’ampélographie (discipline étudiant la vigne et les cépages). Il est intarissable sur les cépages anciens suivant les régions et adore faire découvrir cette discipline si intéressante.
J’ai eu le plaisir de le rencontrer, chez nous, alors qu’il faisait une dégustation de ses vins, superbe, notamment mon préféré, son blanc « Altesse » à base d’altesse, cépage appelé aussi Roussette et emblématique de la Savoie. Fraicheur et un magnifique équilibre, il me rappelle les prairies pentues pleines de fleurs de mon enfance.. Et quand un vin vous rappelle un souvenir, c’est magique !

Le deuxième vigneron se nomme Jeff Coutelou. Tout aussi modeste et gentil que Nicolas, Jeff est un incontournable de notre région (enfin, c’est ce que je pense).. D’une famille ayant forgé des générations de vignerons, il a ce bon sens et le vocabulaire des gens mascoutelou2de la terre qui ont appris de leurs anciens. Inutile de préciser que je l’admire, comment faire autrement ? Vous discutez avec lui et tout s’explique naturellement, simplement.. enfin presque tout !
Lors de la visite de ses parcelles, Jeff nous explique les plantes qui sont avec les vignes, le sol, les alentours et nous amène sur LA parcelle qui nous intéresse ici.. Une parcelle sur laquelle son papa a pris soin de faire pousser des cépages anciens, un conservatoire grandeur nature..
S’en suit la visite des caves, d’étonnements en bonheurs pour papilles, toujours avec simplicité et souvent un franc sourire à voir nos têtes, allant de découvertes en découvertes.. Mais pour ça, je n’en dis pas plus, allez le voir 🙂

Et je me dis heureusement qu’il existe des gens comme eux, désobéissants aux volontés politiques pour garder notre mémoire collective et culturelle intactes ou presque.. Réalisant que notre passé est au moins aussi important que notre présent et donc notre futur, ils font, souvent dans l’ombre (enfin, pas vraiment dans la vigne !) un oeuvre d’humanité..

2 réflexions sur “Pour les VdV#56, plongeon dans l’arche de Noé des cépages oubliés..

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s