Quand un tribun ouvre sa tribune..

« Un tribun en français est un orateur populaire et éloquent ». Belle définition pour le Taulier, alias Jacques Berthomeau, et je pense qu’elle ne lui déplaira pas.. Tous les matins, il nous délivre une chronique, souvent pertinente, sur les actualités en général et celles touchant plus particulièrement au monde du vin. Je ne peux que vous enjoindre à vous abonner à son « espace de liberté ».

J’ai eu le plaisir de rencontrer Jacques deux fois.
La première dans notre sud, lors d’une rencontre dont le thème était  » quelle hiérarchisation pour les vins ? Regards croisés sur la problématique des vins méditerranéens ? » à l’instigation de l’association Vino Latino . Jacques y était invité à prendre la parole.
En tant que nouvelle venue dans ce monde vinique, connaissant quelque peu l’audience de son blog et ses fonctions, je ne peux nier que j’étais impressionnée, ajoutez à ça une timidité certaine et vous avez une idée de mon ressenti.. Surtout qu’un de nos vins, Pic de Vissou, était en dégustation lors du buffet clôturant cette journée. Mais sa simplicité est telle que l’on se retrouve à discuter avec facilité et naturel..

La seconde fois était il y a peu, à Ivry, lors de la journée « Paco et ses drôles de vigneronnes » dont j’avais parlé ici, avec un lien vers le blog du Taulier (déjà !). C’est pendant cette 2ème rencontre, plus informelle que la première et plus « bon enfant », que Jacques m’a rappelé ma promesse d’utiliser sa tribune pour présenter notre domaine, comme d’autres vignerons avant nous. J’y pensais depuis un moment, mais il est toujours difficile de montrer qui nous sommes réellement, je veux dire sans faux semblant, avec simplicité et notre bonheur en bandoulière.. Les mots ne pas toujours évidents, pas toujours suffisants.

J’ai donc opté pour une vidéo composée de photos prises pendant nos dernières vendanges. Des photos que j’aime beaucoup, prises par une amie très chère, Laurence, qui participe à nos vendanges de manière assidue depuis nos débuts, et dont le lien vers son blog photo est ici. J’aime son regard sur notre travail.. J’en profite pour vous mettre ici le lien vers le blog de ses gîtes. Ils ont un charme fou et sont situés non loin de Montpellier 🙂
Pour accompagner les photos de Laurence, j’ai aussi la grande chance d’avoir pu utiliser une chanson « Investigation » extraite du CD d’un groupe de jeunes, Stolen Sweetheart, amis d’un de nos fils. Qu’ils en soient remerciés ici 🙂

Bref, vous trouverez ici le lien vers la présentation de notre domaine faite sur le blog de Jacques Berthomeau.

Merci infiniment Jacques de nous donner cette opportunité et cette lisibilité.. Et, si je puis me mettre, je rajouterai que, contrairement au dessin de Reiser qui fait l’ouverture de ton blog, le bonheur, c’est principalement à nous de se le créer..

 

Touti riquiqui, maousse costo !!

Enfin quelque chose comme ça.. en réponse au sujet du président des VdV de ce mois d’octobre. Laurent Baraou nous propose de lever notre verre à sa santé, pour l’aider a passer le cap de sa cinquantaine.. Et fait coup double puisque c’est aussi le 50ème sujet des Vendredis du Vin.. Quoi de mieux pour fêter tout ça, qu’un diapason de 50 cl ??

De prime abord, un vrai challenge tellement sont rares les bouteilles de 50 cl. Sauf… sauf si l’on cherche du  côté des liquoreux. Et là, j’avais la chance d’avoir une bouteille d’un vin que j’adore, le « Bel Hazard » de mon amie vigneronne du domaine de Lisson, à Olargues, Iris Rutz-Rudel. Sauf que.. elle en a parlé mieux que je ne le ferai dans son sujet et donc, j’ai du repartir à la chasse au trésor.

Mais le hasard s’est révélé être, tout comme pour Iris, un bel hasard..

J’avais, il y quelques temps (un temps où je n’avais pas encore ce blog), écrit un billet sur un OVNI, un Objet Vinique Non Identifié, suivant l’expression consacrée, sans pouvoir dire son nom, que je ne connais toujours pas du reste ! Le genre vinifié par le vigneron au fond de sa cave, pour sa production personnelle et oublié une bonne vingtaine d’années dans une bombonne mal embouchée, au fond d’un garage ( vous avez dit vin de garage ? banco !! ).. La joie d’une telle trouvaille est toujours grande !

Bref donc, le hasard, en la personne d’un de nos gentils voisins de Cabrières, nous a fait cadeau d’un autre OVNI.. Qui plus est en bouteille de 50 cl.. « Trop d’la balle ! » comme disent les d’jeuns !!
Et donc, avec une groooooooosse arrière pensée pour ces VdV, nous avons testé.. Un nez de cerise caramélisée, limite cacaotée avec beaucoup de charme que l’on retrouve en bouche, accompagné d’une certaine sucrosité, mais légère.. Juste comme le caramel sucre une pomme d’amour, vous voyez ?
Il vous tapisse la bouche, avec un joli brin de fraicheur en finale et un goût certain de « revenez-y ».. Vraiment très agréable, sans lourdeur aucune.

Renseignement pris, il a été vinifié par quelqu’un qui possède quelques pieds de Jacquez*, ce cépage qui a été interdit parce que soit-disant il fabriquait trop de méthanol durant sa vinification.. Après analyses, il s’avère que non seulement c’est faux, mais en plus ce cépage est très peu sensible aux maladies et contient plus de resvératrol (dont les bienfaits certains commencent à être prouvés..) que les autres.
Il a donc été vinifié puis muté à l’alcool, mais je ne peux vous dire quel degré il titre, ni comment il se nomme.. Appelons « Cinquante » pour l’occasion !!

Tchin tchin, aux cinquante ans de Laurent, au 50 ème Vdv et aux 50 cl, qu’ils aient un nom ou pas !!!

PS : Merci à Rémy Bousquet pour le dessin..
* Le Jacquez est aussi connu sous les noms suivants : alabama, black El Paso, black July, black Spanish, blue French, burgundy, Cigar Box Grape, Clarence, Deveraux, French Grape, Jacques, Jacquet, Jaquez, July Sherry, Lenoir, Long Laliman, Longworth´s Ohio, Maccandless, Ohio, Sherry of the South, Sumpter, Thurmond, Tintiglia, Warren und Zsake.

On a retrouvé MadMax !!!

Vous vous souvenez sans doute de ce film avec ses véhicules futuristes, carapaçonnés et se voulant invicibles ?? Et bien le réalisateur a du faire des vendanges pour les inventer.. Si si..

 

Parce que quand vous vendangez, vous vous retrouvez parfois face à des éphippigères.. C’est un insecte de la famille des sauterelles et criquets.. Comme eux, elle stridule, mange des feuilles, fruits et petits insectes, rien donc de très négatif pour nos vignes.. Sauf la peur et le bond que nous faisons à chaque fois que nous tombons sur une !!

Il faut vous dire qu’en plus, au début du printemps, elles sont grosses comme mon ongle de pouce.. je sais bien, ça ne va pas vous dire grand’chose comme unité de mesure, mais quand même ! Et quand on les retrouve pendant les vendanges, elles sont grosses comme mon pouce complet !!

 

ça fait peur vu comme ça, non ??!!

Merci à mon amie Laurence pour ces superbes clichés, vous pouvez retrouver ses autres clichés ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vigneronne des villes, vigneronne des (champs) vignes !

Et donc, me revoilou, de retour de Paris, de cette belle journée chez Paco à Ivry. C’était, comment dire… joyeux, festif, coloré, sérieux tout à la fois !

Le genre d’expérience qui vous donne encore plus envie de partager en toute simplicité, en direct et ce en bonne compagnie. Car cette journée m’a permis aussi de faire la connaissance des autres vigneronnes et de leurs vins.. Un régal, vraiment.. Partage de problèmes rencontrés, de goût, de technique, mais aussi et surtout de passion.

J’avais aussi, avant celui-ci, un métier de passion.. artiste-peintre.. Mais là, ça dépasse tout !! Cette passion vous prend dans les vignes, se prolonge en cave et continue donc en venant à votre rencontre..
Et ça nous donne encore plus envie d’en parler, de l’écrire.. malheureusement, le temps me manque.. Il y a tellement à raconter, les contes des Mille et une nuits ne sont rien a côté !! Tout comme dans ces contes, il y a aussi des moments difficiles, des problèmes à résoudre, des découvertes.. surtout des découvertes d’ailleurs..

Mais bon, pour en revenir à nos moutons, je vous laisse en compagnie du « Taulier », alias Jacques Berthomeau, venu passer un moment avec nous durant cette journée et qui en a fait un résumé très sympa à voir ici
Et un aperçu en image ci-dessous..

Un grand merci a Paco !!

A vos agendas !!! Vous êtes à Paris, à Plappeville ?? On vient à votre rencontre…

Et oui, une fois la tête sortie de l’eau, heu… du vin, on (enfin je) profite de ce répit, de cette fin d’intense activité, pour se/me re-sociabiliser et de belle manière !
Les vendanges sont toujours un moment hors du temps, intense, épuisant, mais si riche en même temps ! Trouver les copains pour nous aider, faire de bons repas pour les remercier, plus vendanger, trier, presser, sous-tirer, remonter, piger, remplir les papiers, envoyer les commandes.. I N T E N S E !! Mais souvent si joyeux aussi.
Un temps ou nous n’avons le temps de rien sinon penser raisins, parler raisins, rêver raisins, goûter raisins !!

Sortir de cette période est toujours un peu.. comment dire.. un grand bonheur 🙂
Les promesses de l’année sont tenues, les jus en cuves fermentent ou ont fermenté, comme des bébés, les vins naissent sous nos yeux, sous nos papilles, petit à petit. Jean les surveille, les couve, les bichonne et je l’accompagne, goûte, re-goûte, nous suivons leur évolution comme on donne la main à des enfants.
C’est vraiment ça..

Bref, qu’est-ce que je disais ?? Ah ouiiii ! Donc, après cette période, je viens à votre rencontre, d’abord à Paris, enfin, sa toute proche banlieue, à Ivry.. Chez le très sympathique Paco, aux caves d’Ivry, 40 rue Marat.. Il nous (à vous comme nous les vigneronnes ) a concocté une journée « Charlie et ses drôles de Dames » .
Il y aura donc Coralie de la Grange Thiphaine à Montlouis, Pascale du Chateau Coulaine à Chinon, Marie de Chateau Bas en Coteaux d’Aix, Sophie du Domaine Rouaud en Cotes Catalanes et moi.. De drôles de dames !! Prenez donc un moment pour venir nous voir le samedi 13 octobre  !

Ensuite, je viendrai à votre rencontre à Plappeville, pas loin de Metz et Nancy au salon organisé par François Adam, du restaurant « La vigne d’Adam » et là, nous serons 30 vignerons de toutes les régions de France à vous accueillir, pour notre plus grande joie ! Toutes les infos sur l’affiche..

A bientôt donc !!