Juste un petit mot..

Il y a un petit moment que je n’ai pas écrit ici.. Pas par manque de temps ou trop de travail, non..

Juste parce que dans la vie, il n’y a pas que la vigne et le vin, il y a aussi la famille. Et dans notre famille, nous avons un de nos fils qui vit à New Orleans, que je n’avais pas vu depuis septembre dernier. Je reprends l’avion demain pour rentrer après quinze jours de vacances (bienvenues !).

Mais je me suis quand même connectée de temps à autres, pour voir un peu les nouvelles de notre petit monde du vin. Et plus précisément du petit monde de nos vins.. Et là, je suis ravie, nous sommes ravis Jean et moi des derniers articles parus sur le web à leurs propos..

Je vous laisse donc,  avec les liens d’un blog très frais, dont le titre « La solitude du chorizo » est a l’image de sa simplicité. Vous y découvrirez une recette sympa accompagnée de… notre rosé Coulée douce ! Que les auteurs de ce blog en soient remerciés ici, c’est un grand plaisir, vraiment.. « Du rosé. Encore, oui. C’est bon le rosé. Notamment celui-là. « La Coulée Douce », du Mas Coris, à Cabrières (dans le Languedoc).. C’est très très bon. »

Je vous laisse donc découvrir ce lien, bonne lecture et à tout bientôt comme disent nos amis belges !!

4 réflexions sur “Juste un petit mot..

  1. Merci beaucoup pour votre message et citation du blog. Parmi tous les rosés goutés depuis le début de l’année, tous étaient bons, voire très bons, mais « La Coulée Douce » tient assurément le haut du pavé ! J’ai hâte de gouter le reste de vos cuvées. Au Mas Coris, ça serait carrément bien…
    Amicalement.

  2. touché, ému par ce lien, mais aussi par le souvenir de cette bouteille que j’ai dégusté à nouveau en ta présence. Parce qu’il me semblait INDISPENSABLE de comprendre le pourquoi du comment « in situ ».
    Le commentaire « c’est à la vigne que cette bouteille a gagné… » a été ajouté après la visite en ton domaine. En effet, c’est là que j’ai constaté la qualité du travail.
    Pour le reste, j’ai le titre de ton article en tête, et il ne changera pas, dussé-je froisser l’ami Jean. Il restera celui-là et ne bougera pas.
    Mon souhait ? Revenir chez toi. J’aime ton naturel, ta spontanéité, ta franchise, cette forme d’élégance instinctive. Bref, le ramage est à la hauteur du plumage.
    Je t’embrasse ma poulette, et au plaisir de nous revoir, mais là ce sera purement amical, en roue libre, sans concentration sur le vin, mais juste en roue libre… Pour une coulée douce…
    Amitiés, je t’embrasse.

    1. Merci Patrick, et une coulée douce une !!
      J’espere que Jean pourra être la et je ne doute pas qu’il appréciera le titre de ton article 🙂 🙂
      Amicalement, je t’embrasse aussi 🙂

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s