Dans la famille les travaux des vignes … je demande l’ébourgeonnage !

J’ai commencé ce blog en cours de travaux dans les vignes, je reviendrai sur la période qui précède le printemps un peu plus tard, avec vidéo et tout tout !

En ce moment, c’est la période de l’ébourgeonnage qui consiste à enlever les repousses non désirées sur les souches.. Comme presque tout ce qui concerne la vigne, ça se fait à la main et surtout pied par pied. Les repousses sont partout sur le cep, du sol.. au plafond !
Inutile de vous dire que qu’il faut donc se courber sur les souches, ce qui est vraiment épuisant. A la taille d’un jardin pour des tomates, c’est déja fatigant, mais là, notre « jardin » fait plus de 3 hectares !!
C’est notre 3ème année d’ébourgeonnage et je me souviendrais toujours de la première..

Nous étions contents, la taille était enfin finie et nous pensions nous reposer un peu.. C’est au détour d’une conversation avec un ami que nous avons pris connaissance de cet ébourgeonnage.. Vous pouvez mesurer là notre connaissance de ce métier de vignerons que nous venions d’embrasser !

J’ai remonté mes manches et commencé avec un réel entrain à nettoyer les souches. Mais de souches en souches, de rangs en rangs, le mal de dos était vraiment très fort.. J’ai donc continué à genoux, les protections de rollers de mes fils attachées sur mon pantalon, le dos droit, mais les genoux mal en point quand même.. Le sol est fait de schistes, silex.. dur dur !!

L’année suivante, j’ai cogité et me suis acheté des coussins pour jardiner sur lesquels je me mettais a genoux.. J’en ai usé 4 avant de finir ! Ce n’était toujours pas au point, mais mieux que rien !

Cette année, j’ai décidé de tester autre chose.. J’ai donc acheté des roues pour aller dans le sable sur lesquelles j’ai vissé une caisse pliable et les ai aménagées en… ah oui au fait, en quoi ?? En truc/pratique/pour/ébourgeonner !!

  Chariot plié  chariot et moi dessus

Nos parcelles étant pratiquement toutes en pentes, je monte en le portant ou le tirant, avec dedans le matériel dont j’ai besoin, comme la « lieuse-aggrafeuse » pour attacher les petits plants du plantier à leur tuteur et je redescends en roues libres.. Enfin presque !!

Une réflexion sur “Dans la famille les travaux des vignes … je demande l’ébourgeonnage !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s